Abbas exige le retour d’Al-Qudwa comme un lapin, pour revenir sur la décision de l’expulser

Le président palestinien Mahmoud Abbas est susceptible d’expulser le membre officiel Nasser al-Qudwa du Fatah en raison de sa décision de présenter une liste distincte dans la décision législative de mai, a déclaré mardi un haut responsable du Fatah.

Le responsable, qui a demandé l’anonymat, a déclaré qu’Abbas avait pris la décision d’expulser al-Qudwa lors d’une réunion du comité central du Fatah lundi, mais lui avait donné 48 heures pour changer de cap et annoncer officiellement qu’il ne présenterait pas de liste séparée, avant de rendre une décision officielle de l’expulser.

“Al-Qudwa a encore une chance de battre en retraite, cela ne se produira pas à moins qu’il ne remplisse la condition du président Abu Mazen qu’il retourne au comité comme le lapin qu’il était avant”, a déclaré la source.

La source a déclaré qu’Abbas, également connu sous le nom d’Abou Mazen, n’hésiterait pas à expulser quiconque irait à l’encontre de la volonté de la direction du Fatah et que la décision d’expulser al-Qudwa était un message à tout le monde que le parti ne tolérera aucune liste aux élections. .

Al-Qudwa est un membre de longue date du plus haut comité central du Fatah qui a annoncé la semaine dernière qu’il formait une nouvelle liste qui se présenterait séparément du Fatah aux élections de mai.

Le dernier scrutin parlementaire des Palestiniens en 2006 a abouti à une victoire surprise du principal rival du Fatah, le Hamas. Cela a créé une fracture qui s’est aggravée lorsque le groupe islamiste a arraché le contrôle militaire de Gaza à l’Autorité palestinienne dirigée par le Fatah deux ans après qu’Israël ait retiré les colons et les soldats du territoire.

Les élections font partie d’un effort plus large de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, considéré comme vital pour construire un large soutien populaire à tout futur pourparlers sur la création d’un État avec Israël, gelé depuis 2014.

Les listes des partis pour le scrutin législatif sont dues au plus tard le 20 mars.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page