Aboul Gheit: La Ligue arabe est prête à mobiliser ses ressources pour aider le Liban

La Ligue arabe est prête à mobiliser ses ressources pour aider le Liban à se relever, a déclaré samedi Ahmed Aboul Gheit, le secrétaire général de l’organisation panarabe.

“Nous sommes prêts à aider par tous les moyens”, a-t-il dit, ajoutant qu’il participerait à la visioconférence organisée dimanche par Paris pour coordonner l’aide internationale.

S’exprimant après avoir rencontré Michel Aoun, le président libanais, Ahmed Aboul Gheit a également déclaré à la presse que la Ligue arabe était disposée à apporter son aide pour l’enquête sur l’explosion qui s’est produite mardi dans le port de Beyrouth, tuant au moins 154 personnes et en blessant plus de 5.000.

Des secouristes libanais, français, allemands, russes et d’autres nationalités poursuivent leurs opérations sur les lieux de l’explosion pour tenter de retrouver des survivants. Cette puissante déflagration, la plus dévastatrice jamais survenue au Liban, a également mis à la rue des centaines de milliers de personnes, alimentant la colère de la population contre la classe politique, accusée d’incompétence et de corruption.

Plus de 60 personnes sont toujours portées disparues à Beyrouth, quatre jours après l’explosion au port qui a dévasté la capitale et tué plus de 150 personnes, a indiqué samedi un responsable du ministère libanais de la Santé. “Le nombre de morts s’élève à 154, dont 25 qui n’ont pas encore été identifiés”, a affirmé ce responsable. La déflagration dans le port de Beyrouth a été provoquée par plusieurs tonnes de nitrate d’ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt “sans mesures de précaution”.

Une vingtaine de fonctionnaires du port et des douanes ont été interpellés, selon des sources judiciaire et sécuritaire, parmi eux, le directeur général des douanes Badri Daher et le président du conseil d’administration du port Hassan Koraytem.

Il s’agit de “responsables du conseil d’administration du port de Beyrouth et de l’administration des douanes, et des responsables des travaux d’entretien et des (ouvriers) ayant effectué des travaux dans le hangar numéro 12”, où étaient stockées les tonnes de nitrate d’ammonium, a précisé le procureur militaire Fadi Akiki dans un communiqué. “Seize personnes sont détenues dans le cadre de l’enquête“, a indiqué le communiqué sans préciser la date de leur arrestation, leur identité ou les accusations à leur encontre. Elles ont été arrêtées mercredi ou jeudi, d’après une source proche du dossier.

Par ailleurs, un responsable proche du dossier a assuré que la Banque centrale du Liban avait ordonné un gel des avoirs de sept responsables du port et des douanes, dont le directeur des douanes, Badri Daher. Il s’exprimait sous le couvert de l’anonymat en raison de la sensibilité du sujet.

par: Arab Observer

 

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer