Des manifestations bloquent le chemin de Benjamin Netanyahu

Des centaines d’Israéliens ont bloqué les routes de Tel Aviv et Haïfa jeudi soir lors de manifestations simultanées appelant à la démission du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

La protestation à Tel Aviv a commencé sur la place Rabin avant de déborder sur la rue Ibn Gabirol adjacente. Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le complexe gouvernemental de Kyriat Hamemshala sur la rue Menachem Begin, bloquant la circulation dans les deux sens.

De nombreux embouteillages ont été signalés dans les deux villes, la police conseillant aux conducteurs de trouver des itinéraires alternatifs plutôt que de croiser le chemin des manifestants.

Les manifestants n’avaient pas reçu l’autorisation de bloquer les routes, mais la police a décidé d’autoriser le cortège pacifique. À l’extérieur du complexe gouvernemental, les manifestants ont également tenté de bloquer le carrefour Azrieli, mais la police les en a empêchés.

Le parti Likud de Netanyahu a blâmé le bureau du procureur pour les blocages de la circulation après que celui-ci a donné de nouvelles directives, déclarant que les manifestants ne devraient être poursuivis pour troubles pendant les rassemblements que dans des cas exceptionnels.

« Les manifestations illégales et les blocages de routes qui perturbent l’ordre public sont le résultat direct de la décision scandaleuse du procureur général de ne pas prendre de mesures contre les contrevenants à la loi », a déclaré le Likud dans un communiqué. « Quand il s’agit des manifestations anarchiques de la gauche contre le Premier ministre, tout est permis. »

Les manifestants « Drapeaux noirs » qui ont organisé les manifestations de jeudi soir ont publié un communiqué dans lequel ils affirment « qu’une génération entière s’effondre sous le fléau de la corruption du prévenu Netanyahu, qui, au lieu de gérer l’économie, s’occupe des avantages fiscaux pour lui-même et sa famille. L’État d’Israël a besoin d’une nouvelle direction. »

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer