Biden promis de renforcer la coopération bilatérale avec la Jordanie

Le président américain Joe Biden a reçu à Washington le roi Abdallah de Jordanie, marquant le début d’une série d’entretiens que le locataire de la Maison blanche devrait avoir sous peu avec d’autres dirigeants du Moyen-Orient.

Le chef d’État américain Joe Biden a promis lundi de «renforcer la coopération bilatérale» entre son pays et la Jordanie lors de la réception du roi Abdallah II, qu’il a chaleureusement remercié pour son rôle «vital» dans la région.

«Nous allons continuer à renforcer notre coopération bilatérale», a dit le président américain, assis aux côtés du souverain dans le Bureau ovale.

Joe Biden a décrit comme un “bon ami, loyal et décent”, le roi Abdallah, qu’il rencontrait pour la première fois depuis sa prise de fonction à la présidence américaine en janvier dernier.

Le président américain Joe Biden a salué le roi Abdallah II de Jordanie comme un “un fidèle allié” dans une “région difficile” lors d’une rencontre à la Maison Blanche, et l’a remercié pour son rôle “vital” au Proche-Orient.

“Je vous remercie pour le rôle vital que vous jouez au Proche-Orient. Vous vivez dans une région difficile”, a déclaré Joe Biden au roi, promettant de “renforcer la coopération bilatérale” entre les Etats-Unis et la Jordanie.

Abdallah II a de son côté félicité M. Biden pour “avoir établi la norme” au niveau international dans la bataille contre le Covid-19 et exprimé sa gratitude au président, tandis que les États-Unis ont livré pas moins de 500.000 vaccins à la Jordanie quelques jours avant la visite du roi.

“Vous pouvez toujours compter sur moi, mon pays et sur beaucoup de nos alliés dans la région”, a déclaré le monarque.

Au cours d’une séance photos devant les journalistes, le roi Abdallah a déclaré pour sa part que les Etats-Unis pouvaient “toujours compter sur moi, mon pays et nombre de nos collègues dans la région”.

Les deux dirigeants ont discuté des efforts de paix au Moyen-Orient, Joe Biden exprimant son soutien pour une solution à deux Etats pour régler le conflit israélo-palestinien, a fait savoir la Maison blanche.

La Jordanie est considérée par Washington comme un allié-clé dans la région, et les deux pays ont notamment annoncé en mars dernier un accord favorisant la liberté de mouvement des forces américaines, de leurs avions et de leurs véhicules sur le territoire du royaume.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page