Dernières nouvelles sur la pandémie de coronavirus

Un peu plus de 17 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires, la pandémie a fait au moins 667.361 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan à partir de sources officielles.

Derrière les Etats-Unis et le Brésil, Royaume-Uni (45.961), Mexique (45.361), Italie (35.129) et Inde (34.968) sont les pays les plus touchés. Mais en proportion de la population, hors micro-Etats, c’est en Belgique que la mortalité est la plus élevée (849 morts par million d’habitants), devant le Royaume-Uni (677), l’Espagne (608), l’Italie (581), le Pérou (571) et la Suède (567). Alors que certains baissent la garde, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que les jeunes “ne sont pas invincibles” et doivent prendre “les mêmes précautions que le reste de la population (…)”.

Les autorités sanitaires allemandes ont signalé 902 nouvelles infections au coronavirus en un jour, selon l’Institut allemand de veille sanitaire Robert Koch (RKI). Il s’agit du nombre le plus élevé depuis mai.

Au moins 207.828 personnes ont été testées positives au SRAS-CoV-2 depuis le début de la crise sanitaire en Allemagne, a indiqué sur internet le RKI. L’institut s’était alarmé mardi de l’augmentation des nouveaux cas de Covid-19 dans le pays et avait souligné le relâchement des bonnes pratiques face au Covid-19.

L’Allemagne a par ailleurs subi au deuxième trimestre une chute sans précédent de 10,1% de son PIB et connaît sa pire récession depuis l’après-guerre. Le PIB a plongé de 12,2% en Belgique, de 10,7% en Autriche et de 17,3% au Mexique.

Si l’Espagne comptait 527 foyers d’infections à la fin de l’état d’urgence, le pays en dénombre désormais 412. Le gouvernement, qui souhaite relancer le tourisme au sein de son pays, a souligné à plusieurs reprises qu’il maintenait le virus sous contrôle. L’Espagne a été l’un des pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 et a enregistré 28.443 morts à la date de jeudi.

La récente augmentation du nombre de contaminations en Espagne a incité le Royaume-Uni à ordonner la mise en quarantaine de tous les voyageurs arrivant de ce pays, tandis que d’autres Etats européens, dont la Belgique, la France et l’Allemagne, ont déconseillé de se rendre dans certaines régions espagnoles. Cela affecte lourdement le secteur-clé du tourisme, qui représente environ 12% du PIB espagnol. Selon les médias espagnols, les discussions à propos des restrictions imposées au secteur touristique et aux voyageurs seraient toujours en cours entre Madrid et Londres.

La Suède a appelé, alors qu’elle a passé le cap des 80.000 cas, à travailler à domicile au moins jusqu’au Nouvel An. Les autorités vietnamiennes organisent un dépistage massif sur 21.000 habitants de Hanoï qui ont récemment séjourné dans la ville touristique de Da Nang, où ont été signalés les premiers cas de coronavirus dans le pays depuis plus de trois mois. Confrontée à un rebond des contaminations, l’Islande a décidé de restreindre certains rassemblements, après trois mois d’assouplissement progressif des mesures anti-Covid-19. Aux Pays-Bas, Amsterdam et Rotterdam imposent le port du masque dans les lieux les plus fréquentés.

Le Japon va lever sous conditions à partir du 5 août l’interdiction d’accès à son territoire pour ses résidents étrangers. Le Brésil a rouvert ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, pour relancer l’industrie touristique. Les petits Ecossais reprendront le chemin de l’école à partir du 11 août, pour la première fois depuis cinq mois. Au Portugal, les quelque 700.000 habitants de 19 quartiers du nord de Lisbonne, qui avaient été à nouveau confinés le 1er juillet, peuvent désormais sortir sans justification, grâce à une baisse du nombre de nouveaux cas.

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a perdu 18,1 milliards de dollars au deuxième trimestre, Total 8,4 milliards de dollars, ENI 4,4 milliards d’euros, Air France-KLM 2,6 milliards d’euros. D’autres entreprises ont annoncé des pertes sur l’ensemble du 1er semestre: l’opérateur ferroviaire Deutsche Bahn (3,7 milliards d’euros), les constructeurs d’avions Boeing (2,4 milliards de dollars) et Airbus (1,9 milliard d’euros), le géant allemand de l’automobile Volkswagen (1,4 milliard d’euros avant impôts). Le voyagiste TUI a annoncé la fermeture de 166 agences au Royaume-Uni et en Irlande, soit un tiers de son réseau.

Face au tollé, les autorités hongkongaises ont renoncé à imposer la fermeture des restaurants le midi pour lutter contre le coronavirus. Le Japon va lever sous conditions à partir du 5 août l’interdiction d’accès à son territoire pour ses résidents étrangers. Le Brésil a rouvert ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, pour relancer l’industrie touristique. Les petits Ecossais reprendront le chemin de l’école à partir du 11 août, pour la première fois depuis cinq mois. Au Portugal, les quelque 700.000 habitants de 19 quartiers du nord de Lisbonne, qui avaient été à nouveau confinés le 1er juillet, peuvent désormais sortir sans justification, grâce à une baisse du nombre de nouveaux cas.

La Suède a appelé, alors qu’elle a passé le cap des 80.000 cas, à travailler à domicile au moins jusqu’au Nouvel An. Les autorités vietnamiennes organisent un dépistage massif sur 21.000 habitants de Hanoï qui ont récemment séjourné dans la ville touristique de Da Nang, où ont été signalés les premiers cas de coronavirus dans le pays depuis plus de trois mois. Confrontée à un rebond des contaminations, l’Islande a décidé de restreindre certains rassemblements, après trois mois d’assouplissement progressif des mesures anti-Covid-19. Aux Pays-Bas, Amsterdam et Rotterdam imposent le port du masque dans les lieux les plus fréquentés.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer