Kais Saied considère les manifestations d’Ennahdha comme de faillite politique

Le président tunisien Kais Saied a considéré, samedi, ce qui se passe aujourd’hui du mouvement des Frères musulmans Ennahdha comme des manifestations de faillite politique, soulignant qu’il ne bouge que dans l’intérêt du peuple.

Le président Saïd a affirmé qu’il ne bougeait pas selon les calculs de certains, soulignant qu’il n’accepterait aucune négociation sur le droit du peuple tunisien, et qu’il continuerait à porter la confiance et à rester sur le pacte et à travailler avec le même détermination, force et volonté, basées sur les mêmes principes qui reposent sur l’honnêteté, selon un communiqué de la présidence tunisienne.

Le discours de Saied est intervenu lors de sa visite dans la localité Menzel Mhiri (gouvernorat de Kairouan), pourprendre connaissance des préparatifs pour la réalisation du projet de la cité médicale des aghlabides, dont les travaux seront lancés très prochainement.

Le président de la République a été accompagné dans cette visite par le ministre de la défense, le ministre de la santé, le chef du comite directeur du projet, le directeur général de la santé militaire, ainsi que d’autres cadres de l’Etat.

Kaïs Saïed a indiqué que ce projet consiste en la réalisation d’une cité médicale intégrale qui compte les différentes spécialités ainsi que l’édification d’autres structures dont des écoles, un espace touristique et de loisir, un autre culturel en plus de l’industrie pharmaceutique et d’un espace de logement pour les cadres médicaux et paramédicaux.

Le président de la république a par la même occasion ajouté, que des études détaillées seront achevées dans 6 mois ainsi que les textes juridiques. Chaque partie ne voulant pas publier ces textes juridiques assumera sa responsabilité, a-t-il mis en garde. Le droit de chaque tunisien à la santé est un droit naturel avant qu’il ne soit un droit humain, a-t-il notamment soutenu.

Ghannouchi avait appelé ses partisans à descendre dans la rue il y a une semaine, et à manifester dans une tentative d’afficher sa popularité après la baisse de confiance des Tunisiens

Cette manifestation dans le centre-ville de la capitale survient dans un contexte de crise économique, démocratique et politique dans le pays, pour Ennahda, la manifestation de samedi est un “soutien à la démocratie”, mais ses détracteurs pensent qu’elle vise à mobiliser contre le chef de l’Etat – soulevant le spectre de mouvements de protestation concurrents dans le pays.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page