<link rel="stylesheet" id="jazeera-css" href="//www.fontstatic.com/f=jazeera" type="text/css" media="all">

La FIFA cherche un moyen de compléter le calendrier des sélections nationales

La FIFA cherche un moyen de boucler le calendrier des sélections nationales. Pour l’instance qui régit le football mondial, un projet tient la corde: une période internationale d’un mois avec 8 matchs pour chaque sélection.
La FIFA a un nouveau projet en tête. Et autant le dire tout de suite, l’UEFA risque de ne pas vraiment l’adorer. L’instance mondiale du football veut absolument combler le retard accumulé par les sélections en raison du coronavirus. La trêve internationale de mars a été annulée, idem pour celle de juin. Les périodes entre septembre et octobre sont elles aussi menacées.

Dès lors, la FIFA cherche des solutions. Comment permettre aux sélections de disputer les matchs prévus à ces périodes, tout en s’adaptant au calendrier des championnats nationaux, eux aussi perturbés ? Selon le Daily Mail, une solution radicale est actuellement avancée. Une période bien plus longue qu’à l’accoutumée, entre novembre et décembre, offrant aux équipes l’opportunité de disputer 8 matchs consécutifs. Soit un de plus qu’un programme de Coupe du Monde.

Selon le journal anglais, l’idée est de disputer les 6 matchs de Ligue des Nations et éventuellement deux amicaux en une trêve. La Belgique y affrontera l’Angleterre, le Danemark et l’Islande. Viendraient ensuite deux amicaux ou, en cas de qualification, la demi-finale et l’éventuelle finale de la Ligue des Nations. En un mois.
Une décision que l’UEFA risque de désapprouver. L’instance européenne proposait deux phases internationales de 3 matchs, avec le risque de devoir jouer les demi-finales et la finale de la Ligue des Nations une semaine avant l’Euro 2020. Option sans doute inenvisageable à ce stade.

par: Arab Observer

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Optimized with PageSpeed Ninja