La Ligue arabe condamne la décision des États-Unis sur la colonisation israélienne

La Ligue arabe représentée par les ministres arabes des Affaires étrangères a rejeté lundi à la fin de sa session extraordinaire, présidée par l’Iraq, la décision américaine de ne plus considérer comme illégales les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée.

Selon le texte publié après une réunion au siège de la Ligue arabe au Caire, les ministres arabes ont affirmé leur “condamnation et rejet de la décision des Etats-Unis (sur les colonies)”, la jugeant “nulle et non avenue et sans effet juridique”.

La Ligue arabe a souligné “la condamnation de la politique de colonisation expansionniste illégale d’Israel, dans ses diverses manifestations, sur l’ensemble du territoire de l’État occupé de Palestine en 67, y compris Jérusalem-Est, car les colonies israéliennes constituent une grave violation du droit international”.

La Ligue arabe a appelé à “des efforts arabes au niveau des gouvernements, des parlements et des organisations de la société civile pour travailler avec les partenaires internationaux pour prendre des mesures pour tenir Israel responsable de sa politique et de ses pratiques de colonisation illégales, y compris en exhortant le procureur  de la Cour pénale internationale à ouvrir une enquête. Dans le crime du personnel d’établissement intégré.

L’administration de Donald Trump, en rupture avec la tradition diplomatique américaine, a décidé la semaine dernière de ne plus considérer comme illégales les colonies israéliennes.

La décision américaine fait suite à deux autres décisions choc ces derniers mois: la reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël et celle de la souveraineté de l’Etat hébreu sur le Golan syrien.

Par ailleurs, dans le texte de résolution adopté lundi, les ministres arabes ont “vivement dénoncé l’agression israélienne barbare sur la bande de Gaza” et dénoncé “la politique israélienne d’assassinats (ciblés)”.

Une flambée de violences avait éclaté début novembre après une frappe israélienne qui avait tué un commandant du Jihad islamique, mouvement palestinien, dans la bande de Gaza.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page