L’accident d’avion dans le sud de l’Inde fait 18 victimes

Le bilan de l’accident d’avion survenu vendredi dans le sud de l’Inde est passé à 18 victimes, tandis qu’au moins 130 blessés sont soignés dans plusieurs hôpitaux, a indiqué samedi un responsable gouvernemental.
«Le pilote et le copilote font partie des victimes», a déclaré le chef administratif du district de Malappuram.

Au moins 18 personnes ont été tuées et plus de 120 blessées lorsqu’un avion de ligne de la compagnie Air India Express a quitté vendredi soir la piste et s’est brisé en deux après avoir atterri en pleine tempête dans le Sud de l’Inde, ont indiqué des responsables.

L’avion de ligne est sorti de la piste sous une pluie battante au moment de l’atterrissage. Selon la compagnie aérienne, il transportait plus de 190 personnes, équipage inclus, et reliait Dubaï à Kozhikode, dans l’État indien de Kerala (sud). L’avion a dérapé au bout de la piste, est tombé dans la vallée et s’est brisé en deux.

Il s’agissait d’un vol de rapatriement qui ramenait des Indiens bloqués à cause de la pandémie de coronavirus.
L’impact a été si brutal que le nez de l’avion s’est retrouvé projeté à 20 mètres du reste de l’appareil.

“Nous n’entendions que des cris partout. Les gens étaient couverts de sang, certains avaient des fractures, d’autres étaient inconscients”, décrit Fazal Puthiyakath, un habitant de 32 ans arrivé parmi les premiers sur place.

Dix-huit personnes ont été tuées, selon le ministre de l’Aviation Hardeep Singh, et 22 personnes restent dans un état critique, selon les autorités locales.

Les médias indiens, citant un site de suivi des avions en vol et des responsables du contrôle du trafic aérien, ont expliqué que les pilotes du Boeing 737 avaient tenté à deux reprises, en vain, d’atterrir avant l’accident d’avion.

L’appareil était secoué par le vent avant l’atterrissage, ont déclaré des survivants à la télévision indienne.
D’après l’agence de régulation de l’aéronautique DGCA, l’avion a dérapé au bout de la piste, “est tombé dans la vallée et s’est brisé en deux”.

Selon les autorités, il a fallu trois heures pour dégager les blessés et les morts. Nombre de blessés ont été amenés à l’hôpital en taxi.

“Les habitants se sont précipités sur place après avoir entendu le bruit”, a raconté un secouriste. “Les gens sont venus en voiture, des messages ont été envoyés sur WhatsApp (…) disant qu’il fallait des gens pour aider”.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer