l’armée koweïtienne relève le niveau de preparation pour préserver la sécurité du pays contre tout danger potentiel

L’armée du Koweït a déclaré qu’elle augmentait son niveau de préparation et menait des exercices militaires dans un climat de forte tension régionale. Les tensions au Moyen-Orient se sont intensifiées à la suite d’attaques de drones sur deux grandes installations pétrolières en Arabie saoudite.

Dans le cadre de mesures de précaution, l’armée koweïtienne a relevé le niveau de préparation au combat de certaines de ses unités, ont annoncé les forces armées koweïtiennes.
Ces mesures ont été prises “pour préserver la sécurité du pays et défendre l’intégrité de son territoire, de ses eaux et de son espace aérien contre tout danger potentiel”, a déclaré le quartier général des forces armées dans un communiqué.
Ces mesures ont également compris des exercices de tir à charges réelles pour la marine et l’armée de l’air mercredi après-midi, a ajouté le communiqué.
L’armée a invité le public à ne pas prêter attention aux rumeurs ou informations provenant d’autres sources, et à ne s’informer qu’auprès des sources officielles.

Le Koweït a indiqué qu’il enquêtait sur des informations selon lesquelles un drone aurait pénétré dans son espace aérien et survolé le palais royal samedi, le même jour où deux installations pétrolières saoudiennes ont été attaquées. L’armée visait à atteindre « les plus hauts niveaux de préparation et d’efficacité au combat » afin de « préserver la sécurité du pays et la sécurité de ses terres, de ses eaux et de son espace aérien de tout danger potentiel ».

Le gouvernement du Koweït a déjà renforcé les mesures de sécurité autour d’installations vitales dans le pays. Le journal koweïtien Al-Rai a rapporté à l’aube samedi qu’un drone sans pilote de la taille d’une petite voiture avait atteint une hauteur d’environ 250 mètres au-dessus du palais, avant d’allumer ses lumières et de s’envoler. Le drone aurait continué à survoler le palais résidentiel balnéaire de l’émir Cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, qui passe des tests médicaux aux États-Unis.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page