L’armée libyenne opère 13 raids contre une base de drones turcs à Misrata

Les avions de chasse de l’armée de l’air relevant du Maréchal Haftar ont opéré au moins trois raids, durant la nuit de samedi à dimanche, contre une base de milices de la ville qui renfermait des drones turcs.

Le porte-parole de l’armée a annoncé que ces raids ont réussi et ont été d’une précision remarquable. Ils ont visé les hangars contenant les drones, ainsi que ceux où sont entreposés les missiles qui les arment, de même que la salle de contrôle à distance de ces appareils.

Au total, “13 frappes de nos forces aériennes ont détruit un chantier qui visait à construire une base turque autour de l’académie aérienne de Misurata”, a annoncé dans un communiqué le bureau d’information de l’armée basée dans l’est.

Le communiqué n’a cependant pas donné de détails sur d’éventuelles pertes humaines.

Les réseaux sociaux ont quant à eux diffusé des images de roquettes tombant près de la base aérienne de Misurata.

Le gouvernement soutenu par l’ONU est engagé depuis début avril dans des combats meurtriers dans et autour de Tripoli contre l’armée libyenne basée dans l’est, qui tente de prendre le contrôle de la capitale et de renverser le gouvernement.

L’armée libyenne basée dans l’est est alliée au gouvernement basé dans l’est du pays. La Libye est en effet divisée politiquement entre les gouvernements de l’est et de l’ouest.

La Libye peine à effectuer sa transition démocratique face au climat d’insécurité et de chaos qui règne dans le pays depuis la chute du régime du défunt dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page