Une embuscade terroriste tue 10 de l’armée malienne

L’armée malienne a de nouveau été ciblée par une attaque à moto imputée à des terroristes armés, dont 10 soldats ont perdu la vie dans la région de Guiré, dans le centre du Mali.

Au moins 10 soldats maliens ont été tués au vendredi 4 septembre au Mali, dans une embuscade dans la région de Guiré, une zone proche de la frontière mauritanienne où sévissent des groupes terroristes armés, a-t-on appris de sources sécuritaire et locale.

“Depuis lundi, des hommes à moto circulent dans la zone, ils ont fait des prêches à Dilly, Moroudia et Guiré”, des localités situées à entre 50 et 100 km de la Mauritanie, a expliqué un administrateur civil de la région s’exprimant sous couvert de l’anonymat. “C’est hier qu’ils ont quitté Dilly pour Guiré et c’est en cours de route qu’ils ont organisé cette attaque contre les FAMa , Forces armées maliennes, a-t-il ajouté.

Dans un bilan provisoire, le ministère de la Sécurité malienne indiquait que des rescapés avaient été retrouvés, sans donner de détails sur leur état de santé. Par ailleurs, quatre véhicules ont été brûlés.

Ce mode opératoire est identique à celui des précédentes attaques subies par l’armée malienne, victime de trois embuscades mortelles depuis que les militaires ont pris le pouvoir à la faveur d’un coup d’État le 18 août.

“L’état de l’armée est catastrophique. Il faut imaginer que le ministre de la Défense, en visite sur le terrain fin 2019, a appris que ses soldats n’avaient pas d’eau dans le camp”, dit Kissima Gakou, universitaire et ancien conseiller stratégique du ministère pendant 12 ans.

Cette armée aux effectifs limités a la tâche herculéenne de sécuriser un territoire grand comme deux fois et demi la France, contre différents groupes terroristes affiliés à Al-Qaïda ou à l’organisation de l’État islamique. Des milices sévissent aussi, suppléant l’État pour certaines, le combattant pour d’autres.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer