Le GNA incliné devant la volonté du Turquie et rejete la trêve

L’homme fort de l’est libyen a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi cesser «les opérations militaires de son côté».
Le GNA  (Gouvernement libyen d’unité nationale) a rejeté la trêve décidée unilatéralement la veille par le maréchal Khalifa Haftar, et exigée par de nombreux pays du monde et des Nations Unies, et s’est incliné devant la volonté du régime turc, qui continue de mobiliser des mercenaires aux haches des combats en Libye afin d’aggraver la crise politique et sécuritaire, il a déclaré que la trêve, qui a été approuvée unilatéralement par le maréchal Khalifa Haftar, « ne lui fait pas confiance ».
Le gouvernement d’union nationale a déclaré dans un communiqué qu’il poursuivrait sa “défense légitime” en s’attaquant à “toute menace où qu’elle se trouve et en mettant fin aux groupes interdits”, faisant référence aux forces de Haftar.

L’ONU et l’Union européenne avaient appelé vendedi passé les deux camps rivaux à une trêve pour le mois de jeûne musulman du ramadan, qui débutait le jour même. Répondant à cet appel, le maréchal Haftar a annoncé mercredi «la cessation des opérations militaires».
Le GNA, reconnu par les Nations unies, a indiqué jeudi qu’il poursuivrait sa «légitime défense», en s’attaquant «à toute menace où qu’elle soit et en mettant fin aux groupes hors-la-loi», en allusion aux forces rivales.
Selon le GNA, tout cessez-le-feu a besoin de «garanties et de mécanismes internationaux» pour surveiller son application et documenter les éventuelles violations.

Le maréchal Haftar avait annoncé lundi avoir obtenu le «mandat du peuple» pour gouverner la Libye. Cette annonce, restée sans suite, avait été dénoncée par le GNA comme une «farce».
Le porte-parole du Commandement général, le général Ahmed al-Mismari, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’à l’occasion du Ramadan, “en reconnaissance des appels des pays frères et amis, qui exigent la cessation des hostilités au cours de ce mois sacré, le Commandement général annonce la cessation de toutes les opérations militaires de sa part”.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page