Le Parlement irakien a adopté la loi sur la Haute commission électorale indépendante

Le Parlement irakien a adopté jeudi la loi sur la Haute commission électorale indépendante (IHEC), dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement et le parlement irakiens pour atténuer la tension générée par les manifestations antigouvernementales qui exigent une réforme globale du processus politique.

Lors d’une conférence de presse télévisée, le président du Parlement, Mohamed al-Halboussi, a déclaré aux journalistes après la session parlementaire que les législateurs ont approuvé le projet relatif à la commission électorale, qui sera présidée par un conseil de neuf commissaires.

Il a précisé que sept des commissaires seront des juges désignés par tirage au sort pour assurer la transparence, les deux autres étant choisis par le Conseil consultatif d’État. Le Conseil consultatif est un organe judiciaire lié administrativement au ministère de la Justice et qui représente le pouvoir judiciaire administratif en Irak.

Selon M. al-Halboussi, les législateurs ont également voté en faveur de la dissolution du conseil des commissaires actuel, mais ont laissé le personnel actuel en poste.

Par ailleurs, a-t-il ajouté, le parlement poursuit ses discussions pour voter une nouvelle loi électorale, et les législateurs devraient voter sur elle la semaine prochaine après la fin des discussions et se mettre d’accord sur le libellé final du texte.

La décision du Parlement irakien intervient alors que les manifestations de masse se sont poursuivies dans la capitale Bagdad et dans d’autres villes du centre et du sud du pays depuis le début du mois d’octobre, exigeant une réforme globale, la responsabilité pour corruption, l’amélioration des services publics et des opportunités d’emploi.

Les activistes ont également exigé que seul le drapeau irakien soit hissé dans les manifestations après une marche sur la place Tahrir avec des images de Sistani.

Les manifestants ont menacé les parties “d’exposer les groupes subversifs qui sont descendus pour provoquer des émeutes et le chaos à l’intérieur des places en portant des couteaux et des outils blessants et incendiaires et ceux qui les soutiennent si ces actes se poursuivent”.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page