Le Parlement turc prolonge le mandat des soldats turcs en Libye

Le Parlement turc a adopté mardi une motion prolongeant de 18 mois l’autorisation de déployer des militaires en Libye, où l’intervention d’Ankara aux côtés du gouvernement de Tripoli a inversé le cours du conflit.

Le parlement turc a déclaré, via son compte Twitter, que «la demande d’Erdogan de prolonger le mandat d’envoi de forces militaires en Libye pour une période de 18 mois a été approuvée.

La motion votée a été présentée par la présidence turque, le Parlement turc avait voté une première motion en ce sens en janvier 2020 en réponse à un appel à l’aide du chef du gouvernement d’union nationale Fayez al-Sarraj, confronté à maréchal Haftar.

Le président du régime turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé en janvier dernier, “le départ des unités de l’armée turque se déplaçant en Libye pour la coordination et la stabilité”.

Il a ajouté que “les soldats turcs ont commencé à se rendre en Libye par étapes, mais pas en tant que forces combattantes”.

Elle s’inscrivait dans le cadre d’un rapprochement entre Ankara et le GNA, illustré par un accord de coopération militaire et sécuritaire et un accord controversé de délimitation maritime conclus en novembre 2019 entre M. Sarraj et le président turc Recep Tayyip Erdogan, alors le gouvernement a obtenu le soutien turc de Tripoli, notamment par l’envoi de conseillers militaires et de drones.

Un cessez-le-feu signé en octobre sous l’égide de l’ONU et globalement respecté depuis a permis aux parties rivales de retourner à la table des négociations. Mais de profondes divisions sur le choix d’un nouvel exécutif de transition compromettent les chances de succès du dialogue politique.

Il est à noter que la nouvelle mesure turque contredit les efforts politiques régionaux et internationaux actuellement déployés pour trouver une solution à la crise politique, et ignore le désir des Libyens de parvenir à la paix, tout en constituant une violation flagrante de l’article 2 de l’accord de cessez-le-feu militaire signé à Genève à la mi-octobre.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page