Le Parti destourien libre en tête des sondages d’opinion tunisiens

Le Parti destourien libre (PDL) s’est classé premier dans les intentions de vote pour les élections législatives en obtenant 29% des voix, selon un sondage d’opinion réalisé par Sigma Conseil et publié dans le journal Le Maghreb.

Selon le même sondage, le mouvement Ennahdha est arrivé en deuxième position avec 24,1%, suivi du parti Qaleb Tounes, avec 11%, puis le Courant démocratique en quatrième position avec 7% et la Coalition Al Karama avec 6,7% des intentions de vote.

Le directeur de “Sigma Conseil”, a déclaré dans une interview à la presse que les questionnaires remplis ne sont pas prospectifs, mais concernent la mesure des intentions de vote en cas d’élections à ce moment, expliquant que son organisation mène ces enquêtes périodiquement depuis 2011, et que les chiffres enregistrés ce mois-ci Par rapport à juin dernier, le Mouvement Ennahdha, Qaleb Tounes, , le Courant Démocratique et la Coalition Al Karama affichent les mêmes proportions, par rapport à la progression du Parti Destourien Libre de sept points et à son passage du second au premier rang.

Ces progrès sont dus à l’intensité de l’activité du PDL au Parlement et en dehors de celui-ci et à travers les plateformes de médias sociaux, et à sa réponse à la base de l’offre et de la demande sur le marché politique tunisien, où le parti, menée par Abir Moussi, semble être la plus recherchée, et dans laquelle les bases électorales des forces modernistes dispersées trouvent ses exigences.

Les résultats semblent proches de la réalité pendant cette période, mais ils peuvent évoluer avec l’entrée d’autres indicateurs sur la scène politique qui affectent la tendance générale, qui se résume aujourd’hui à une polarisation bilatérale entre les partis constitutionnels et les partis des Frères musulmans selon les observateurs.

Des analystes considèrent que la sympathie avec le parti Destourien Libre s’intensifie en l’absence d’une proposition politique modérée, mais les prochains jours pourraient produire une nouvelle formation politique ou un mouvement proche des directions des partisans du président Saïed qui pourraient changer les directions des intentions de vote.

Il convient de noter que Sigma Conseil avait précédemment fourni des sondages sur les tendances de vote aux élections présidentielles et législatives, identiques aux résultats réels des dernières élections d’octobre.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page