Le procureur de Manhattan enquête sur les finances du président

Le procureur de Manhattan enquête sur des paiements effectués lors de la campagne de 2016 à deux maîtresses présumées de Donald Trump. Des faits pour lesquels l’avocat personnel du président a été condamné, Michael Cohen avait reconnu avoir acheté le silence des deux femmes.

Dans le cadre de son enquête, le procureur réclame l’accès aux documents financiers de Donald Trump, dont ses déclarations d’impôts, ce que le président refuse.

Et même si la Cour suprême lui a récemment ordonné de transmettre ces archives comptables, elle l’autorise à questionner la pertinence de certains documents réclamés. Ce que les avocats de Donald Trump continuent de faire. Certains accusent le président de vouloir gagner du temps jusqu’à l’élection, ou pour des raisons de prescription.

C’est un nouvel épisode dans les soucis juridiques de Donald Trump. L’enquête du procureur de New York sur les finances du président pourrait bien être plus large et s’étendre à des faits de fraude.

Dans des documents déposés lundi 3 août au tribunal, le procureur de Manhattan détaille un peu plus les investigations qu’il mène depuis un peu plus de deux ans sur les finances du président. Les 28 pages révèlent qu’il pourrait y avoir des faits de fraude bancaire et de fraude fiscale liées à

Le président américain Donald Trump a qualifié lundi l’enquête du procureur de la ville de New York sur ses déclarations d’impôts de tentative des démocrates de lui nuire en cette année électorale.

“Ce n’est qu’une continuation de la chasse aux sorcières. C’est un truc de démocrates”, a déclaré M. Trump devant la presse à la Maison Blanche, ajoutant ne rien savoir de l’enquête.

En juillet, la Cour suprême a rejeté la défense de M. Trump selon laquelle il bénéficiait d’une immunité contre les enquêtes du grand jury telles que celle menée par M. Vance. Les avocats du président ont déposé une nouvelle plainte suite au jugement 7-2, arguant que l’assignation est trop large et équivaut à un “harcèlement” de leur client.

Le juge de district américain Victor Marrero a prévu que les arguments soient entièrement présentés d’ici la mi-août, selon les médias locaux.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer