Chypre, la Grèce et l’Egypte condamnent les forages illégaux de la Turquie en Méditerranée

Chypre, la Grèce et l’Egypte ont condamné “les forages et les opérations sismiques illégaux de la Turquie” dans des zones marines qui ont déjà été délimitées conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

Le président chypriote Nicos Anastasiades, le président égyptien Abdel-Fattah Al-Sissi et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis se sont rencontrés à Nicosie dans le cadre de la coopération et de la coordination trilatérales entre les trois pays et ont discuté d’un large éventail de questions tout en réitérant l’importance de renforcer leurs efforts communs pour promouvoir la paix, la stabilité, la sécurité et la prospérité en Méditerranée orientale.

“Nous avons fermement condamné les forages et les opérations sismiques illégaux de la Turquie dans la(e) Zone économique exclusive (ZEE)/plateau continental de Chypre, dans des zones marines déjà délimitées conformément au droit international, y compris entre la République de Chypre et la République arabe d’Egypte”, ont déclaré les dirigeants des trois pays dans le communiqué commun du 8e Sommet trilatéral Chypre-Egypte-Grèce, tenu à Nicosie.

Les dirigeants appellent également “la Turquie à accepter l’invitation de Chypre à engager des négociations, de bonne foi et dans le plein respect du droit international, dans le but de parvenir à un accord sur la délimitation maritime entre leurs côtes respectives, ou à soumettre la question à la Cour internationale de justice”.

“Nous avons souligné l’importance du respect de la souveraineté et des droits souverains de chaque Etat dans ses zones maritimes conformément au droit international, et comme le reflète la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS), et nous avons demandé à la Turquie de s’abstenir définitivement de commettre de tels actes à l’avenir, contribuant ainsi à créer des conditions propices à un dialogue qui ne peut être mené dans un environnement agressif ou sous la menace de l’usage de la force”, peut-on lire dans le communiqué.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page