<link rel="stylesheet" id="jazeera-css" href="//www.fontstatic.com/f=jazeera" type="text/css" media="all">

L’UE exhorte la Chine à respecter l’autonomie de Hong Kong

L’Union européenne a exhorté vendredi la Chine à «respecter l’autonomie de Hong Kong» dans une déclaration adoptée par ses 27 États membres après l’annonce par Pékin d’un projet de loi pour sauvegarder la sécurité nationale à Hong Kong.
«L’Union européenne attache une grande importance à la préservation du degré élevé d’autonomie de Hong Kong, conformément à la loi fondamentale et aux engagements internationaux», a insisté le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell dans cette déclaration au nom des 27.
«L’Union européenne a tout intérêt à ce que la stabilité et la prospérité de Hong Kong se poursuivent selon le principe ‘un pays, deux systèmes’«, ajoute-t-il.

Les Européens vont «suivre de près l’évolution de la situation». Ils estiment que «le débat démocratique, la consultation des principales parties prenantes et le respect des droits et libertés protégés à Hong Kong constitueraient le meilleur moyen de procéder à l’adoption d’une législation en matière de sécurité nationale, comme le prévoit l’article 23 de la loi fondamentale, tout en préservant l’autonomie de Hong Kong et le principe ‘un pays, deux systèmes».

Les manifestants pro-démocratie sont de nouveau dans la rue, ils dénoncent la proposition de loi sur la sécurité, qui vise à interdire “la trahison, la sécession, la sédition [et] la subversion”. Elle été déposée vendredi 22 mai, à l’ouverture de la session annuelle de l’Assemblée nationale populaire (ANP), le Parlement chinois.
Ce texte intervient après des mises en garde répétées du pouvoir communiste chinois contre toute dissidence à Hong Kong, secouée l’an dernier par sept mois de manifestations monstres en faveur de la démocratie.

La porte-parole de la diplomatie américaine, Morgan Ortagus, a mis en garde contre le risque de “déstabilisation” que pourrait engendrer ce texte. Le président américain, Donald Trump, a promis de réagir le cas échéant “de manière très forte”.
Jeudi, les sénateurs américains ont présenté un projet de loi visant à imposer des sanctions à l’encontre de toute entité qui limiterait l’autonomie du territoire.

par: Arab Observer

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Optimized with PageSpeed Ninja