Des militants au Yémen appellent au procès du trio du mal

Des militants yéménites ont largement diffusé les e-mails d’Hillary, qui ont été déclassifiés par le président américain Donald Trump, et liés aux événements au Yémen en 2011, les décrivant comme une «conspiration du trio du mal».

Les scènes de sang et de dévastation perdues dans le chaos du soi-disant «printemps arabe» n’ont pas été perdues dans la mémoire des Yéménites, car les fuites de courrier d’Hillary Clinton, secrétaire d’État dans l’administration de l’ancien président américain Barack Obama, ont révélé l’ampleur du complot conjoint que le régime qatari a financé et exécuté par l’organisation des Frères musulmans au Yémen.

Les militants ont exigé que les partisans de la ruine, qui réunissaient les employés du bureau d’Hillary et les dirigeants du Qatar et des Frères musulmans, soient présentés aux tribunaux pénaux et indemnisés pour les victimes qui avaient été forcées par les Frères musulmans en tant que sacrifices sur le chemin de leur ascension au pouvoir.

Certains des messages échangés entre le personnel de l’ambassade américaine à Sanaa et le personnel du bureau des affaires étrangères d’Hillary Clinton, le rôle important et coordonné que l’administration américaine le régime qatari ont joué dans la gestion des manifestations et dans la pression sur l’ancien président Ali Abdullah Saleh.

Le militant yéménite, Kamel Al-Khoudani, a considéré les messages de Clinton, des Frères musulmans et du Qatar comme une “conspiration complète” qui a détruit les peuples arabes, les armées et les institutions étatiques et déchiré les cantons avec le soutien du Qatar et la coordination totale avec l’organisation terroriste des Frères musulmans.

Le militant yéménite, Mohammed Ali Al-Baidani, a tweeté que le régime qatari avait apporté des blessures et de la douleur dans tous les foyers arabes, et a demandé: Combien de victimes sont tombées à la suite des complots du Qatar au Yémen, en Syrie, en Libye, en Égypte et en Tunisie.

En outre, le militant yéménite et chef du Parti de l’organisation unioniste al-Nasseri Arwa Al-Shamiri, a lancé une attaque contre la dirigeante de la Fraternité, Tawakkol Karman, la qualifiant de “serpent” comme le plus grand bénéficiaire de la catastrophe de 2011.

Elle a indiqué que Karman, grâce au commerce du sang de jeunes yéménites, a pu atteindre le prix Nobel de la paix, qu’elle a remporté la même année.

Avec l’argent qatari qu’il a obtenu pour soutenir les sit-in squares, Tawakkol Karman a pu former son propre empire à l’étranger et ses propres institutions et une chaîne satellite, frappant les rêves des jeunes yéménites au-delà du mur.

par:  Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page