Poutine et Zielinski sont liés par l’accord de cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine

Le président russe, Vladimir Poutine, et son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, se sont entendus sur l’échange de tous les prisonniers restants d’ici la fin de cette année et ont renouvelé leurs attachements à l’accord de cessez-le-feu à Donbass, dans l’est de l’Ukraine.
C’est ce qui ressort du communiqué rendu public, mardi, à l’issue du sommet quadripartite tenu à l’Elysée à Paris, en présence de Poutine, Zelensky, du Président français, Emmanuel Macron, et de la Chancelière allemande, Angela Merkel.
Les pourparlers ont duré 9 heures et à l’issue, un communiqué a été publié contenant des engagements spécifiques.
Les dirigeants russe et ukrainien ont convenu d’échanger les prisonniers restants du conflit de l’est de l’Ukraine.
Le communiqué a assuré que “les accords de Minsk continuent de former la base des travaux de la coordination quadrilatère de Normandie et les États membres sont déterminés à les mettre pleinement en œuvre”.
Toujours selon le texte du communiqué, Poutine et Zelensky ont renouvelé leurs attachements à application de l’accord de cessez-le-feu en l’est de l’Ukraine dans la région du Donbass, qui n’a pas été respecté auparavant.
Lors d’une conférence de presse, tenue en présence de Poutine, Zelensky et Merkel, le président français, Macron, a déclaré : “nous avons progressé dans la résolution du conflit, l’échange de prisonniers, le cessez-le-feu et le développement politique, et nous avons appelé nos ministres à y travailler au cours des quatre prochains mois”.
Il s’agit en effet du premier face à face entre Poutine et Zelensky, depuis l’arrivée au pouvoir de ce dernier, victorieux aux élections présidentielles d’avril dernier.
En 2014, les séparatistes pro-russes avaient proclamé l’indépendance dans les régions ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk.
Le 12 février 2015, les dirigeants des quatre pays réuni dans la capitale biélorusse, “Minsk”, étaient parvenus à un accord de cessez-le-feu, l’établissement d’une zone tampon et le retrait des armes lourdes.
Baptisé “Accord de Minsk-2”, le pact est considéré comme un développement de l’accord de Minsk-1 signé, le 20 septembre 2014, par des représentants du gouvernement ukrainien, des séparatistes pro-russes et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page