Appels à manifester à Ramallah contre l’assassinat de Nizar Banat

Des mouvements de jeunesse palestiniens ont appelé samedi soir à une manifestation de masse au rond-point d’Al-Manara dans le centre de Ramallah, contre l’assassinat du militant palestinien Nizar Banat.

La famille de l’opposant politique Nizar Banat, assassiné par les services de sécurité du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, devrait participer à la manifestation à Ramallah.

L’appel aux mouvements de jeunesse intervient dans le contexte des appels lancés par les Nations Unies et les organisations de défense des droits de l’homme pour que l’Autorité palestinienne applique la loi et n’attaque pas les manifestants.

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a exhorté les dirigeants palestiniens à assurer la sûreté et la sécurité des manifestants.

Bachelet a déclaré dans un communiqué que les forces de sécurité palestiniennes ont utilisé la force le week-end dernier contre des manifestants pacifiques, notamment en les frappant avec des matraques et en tirant des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes sur eux.

Vendredi, la famille Banat a révélé l’identité de certaines des personnes impliquées dans l’assassinat de l’opposant politique Nizar Banat la semaine dernière dans l’une des maisons de la famille au sud d’Hébron en Cisjordanie occupée.

Dans un communiqué publié sur la page de Nizar Banat, la famille a accusé deux officiers d’être directement impliqués dans l’assassinat de leur fils, un opposant politique.

La famille a ajouté : Nous révélons directement les noms de deux principaux participants au crime, à savoir Aziz Al-Tamizi, un colonel du Service de sécurité préventive, qui a participé au meurtre et menacé les témoins de l’opération en disant ” je vous reviendrais” comme une indication claire que l’assassinat ne s’arrêtera pas à Nizar seulement, mais aussi les témoins.

La famille a poursuivi: le deuxième nom est Chadi al-Qawasmeh, qui a participé à l’assassinat directement dans les coups avec une batte et était le conducteur de la voiture qui transportait le martyr Nizar Banat.

La famille a ajouté que le grand héritage culturel et politique que Nizar a laissé a forcé la famille, du plus jeune au plus âgé, à assumer la responsabilité de montrer le crime tel qu’il s’est produit, de révéler tous les détails brutaux de son exécution et de s’assurer que personne n’échappe à la punition.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page