Arménie: Pachinian dénonce la tentative de coup d’État militaire

Nikol Pachinian limoge le chef d'état-major

Dénonçant une tentative de coup d’État militaire, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a annoncé, jeudi sur Facebook, le limogeage de son chef d’état-major. Des événements qui interviennent dans un contexte de dégradation de la situation politique, les opposants au Premier ministre accentuant leur pression afin d’obtenir son départ.

“Je considère que la déclaration de l’état-major est une tentative de coup d’État militaire. J’invite tous nos partisans à se rassembler place de la République” à Erevan, a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Dans une adresse en direct sur ce réseau social, Nikol Pachinian a ensuite annoncé le limogeage du général Onik Gasparian, à la tête de l’état-major. L’opposition compte elle aussi manifester.

Dans la foulée, une quarantaine d’officiers supérieurs, certains comptant parmi les plus haut responsables de l’armée, ont appelé à la démission du chef du gouvernement. Pour la première fois depuis la défaite dans la guerre du Haut-Karabagh, les officiers prennent donc une position politique, alors que depuis des semaines l’opposition défile dans les rues d’Erevan pour exiger le départ de M. Pachinian, ils ont aussi appelé à ne pas employer la force contre les manifestants.

Pour le moment, cette opposition, bien que comportant les poids lourds de la politique arménienne comme les ex-présidents Robert Kotcharian et Serge Sarkissian, n’est pas parvenue à entraîner beaucoup de citoyens dans son sillage. La situation inquiète Nikol Pachinian, qui après avoir demandé la démission du chef de l’état-major, Onnik Gasparian, a appelé ses partisans à se réunir massivement cet après-midi, place de la République.

Jeudi, le Kremlin s’est dit préoccupé par la situation en Arménie, alliée traditionnelle de la Russie. “Nous suivons la situation en Arménie avec préoccupation (…) et bien entendu nous appelons tout le monde au calme”, a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page