Un horrible massacre de migrants dans les zones contrôlées par le gouvernement Al-Sarraj

Trente migrants ont été tués dans un horrible massacre, qui a eu lieu à l’intérieur de la ville de Mazda, qui est sous le contrôle du gouvernement Al-Sarraj, situé au sud-ouest de la capitale, Tripoli, lors d’une opération de vengeance en réponse au meurtre d’un des trafiquants d’êtres humains libyens.

La vengeance a été terrible, pour des raisons encore inconnues, un passeur libyen âgé de 30 ans a été tué par des migrants clandestins, selon le ministère de l’Intérieur du Gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli.

Un horrible massacre s’en est suivi, en riposte, la famille a tué 30 migrants, dont 26 immigrants du Bangladesh et 4 Africainset, et blessant 11 autres, tout cela s’est déroulé dans la ville de Mezdah à plus de 150 km au sud de Tripoli.

La déclaration du gouvernement Al-Sarraj a également indiqué que la ville de Mazda a fait circuler les noms des auteurs pour les poursuivre et les traduire en justice, comme elle l’a dit, sans se référer à la manière dont les migrants ont été tués, mais des témoins ont révélé qu’un Bombardement de missiles a touché les victimes après que les familles de la victime les ont encerclées.

La Commission nationale des droits de l’homme en Libye a également condamné les crimes et violations graves contre les migrants et les réfugiés africains en Libye, considérant que cela résulte de l’effondrement de la sécurité, de l’état de chaos total dans le pays et de l’absence de souveraineté, et a confirmé à son tour que ces actions étaient incompatibles avec les valeurs humaines, religieuses et nationales de la société libyenne.

D’autre part, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a confirmé vendredi qu’un bataillon de “mercenaires” comprenant une cinquantaine d’éléments dirigés par un ancien responsable de la sécurité de l’organisation terroriste “ISIS” de la campagne orientale de Homs en Syrie, a rejoint les opérations de combat des milices de Tripoli en Libye.

Le général de division Al-Mesmari a souligné que le régime turc continue d’envoyer des éléments terroristes de l’Etat islamique et d’autres organisations terroristes en Libye afin de soutenir les milices fidèles au gouvernement Fayez al-Sarraj à Tripoli.

Il a également été signalé que deux avions en provenance de Turquie, transportant plus de 300 mercenaires et combattants syriens, ont atterri à Misrata, au nord-ouest de la Libye.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer