Une trêve entre Pékin et Washington dans leur guerre commerciale

La Chine a suspendu les taxes douanières supplémentaires sur des produits américains qui devaient entrer en vigueur dimanche, après l’annonce vendredi par Pékin et Washington d’une trêve dans leur guerre commerciale.
La Chine suspend l’entrée en vigueur de taxes de 10% et 5% sur certaines importations américaines, et “elle continue de suspendre des taxes supplémentaires sur les automobiles et les pièces détachées fabriquées aux Etats-Unis”, a déclaré dimanche le ministère chinois des Finances.
Cette mesure fait suite à l’annulation par le président américain Donald Trump de nouvelles taxes annoncées sur les produits chinois, dans le cadre de l’accord préliminaire entre les deux pays.
Le ministère chinois du Commerce a annoncé vendredi qu’il avait conclu avec les Etats-Unis un accord préliminaire qui prévoit un retrait progressif des droits de douane et la protection des droits relatifs à la propriété intellectuelle.
Les deux parties doivent encore signer cet accord commerciale, une percée majeure dans l’affrontement entre les deux plus grandes économies du monde qui dure depuis 21 mois.
En plus des droits de douane déjà existants, M. Trump avait précédemment menacé d’imposer dimanche une taxe de 15% sur quelque 160 milliards d’exportations chinoises, parmi lesquelles l’électronique et les vêtements.
La Chine avait annoncé qu’elle répliquerait par une taxe de 25% sur les automobiles américaines et une taxe de 5% sur les pièces détachées automobiles – des taxes qui avaient été suspendues plus tôt en 2019 dans un geste de bonne volonté.

Les Chinois vont profiter de cette aubaine pour “fortement” accroître leurs exportations vers les Etats-Unis, un partenaire commercial incontournable, croit savoir Rajiv Biswas du cabinet IHS Markit.
Les termes de l’accord de principe restent toutefois vagues. Pékin et Washington n’ont d’ailleurs donné aucune date précise pour la signature finale du texte.
Cela permet à la Chine de “gagner du temps” sans pour autant régler les problèmes de fond du contentieux avec les Etats-Unis et lui offre “une bouffée d’oxygène”.

“Les Etats-Unis vont se mettre en mode attente et observer comment la Chine se conforme” à l’accord de principe, pronostique Barry Naughton.
Et en cas de manquement de Pékin, “on peut s’attendre à ce que le président Trump redevienne (l’autoproclamé) homme des surtaxes” et que les tensions s’exacerbent de nouveau, prévient M. Ong.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer