Walid Muallem: Le régime turc est dépourvu de légitimité internationale

Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Muallem, a déclaré lors de son discours de samedi devant l’Assemblée générale des Nations Unies: «Le régime turc actuel est devenu un régime voyou qui est en dehors de la légitimité internationale, et il est impératif de mettre fin à ses politiques et actions qui constituent une menace pour la sécurité et la stabilité dans la région dans son ensemble.

M.Muallem a accusé ce qu’il a qualifié de «régime turc» de parrainer le terrorisme en Syrie et dans la région en général, lors de son discours de samedi devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

M.Muallem a déclaré dans son discours: «Bien sûr, lorsque nous parlons de soutenir et d’investir le terrorisme, le régime turc actuel s’impose fortement comme l’un des principaux sponsors des terroristes en Syrie et dans la région.

Walid Muallem a ajouté: Ce système a facilité l’entrée de dizaines de milliers de terroristes étrangers en Syrie et

de l’Irak continue de fournir toutes les formes de soutien au «Front Al-Nusra» et à d’autres organisations terroristes qui ont avalé le sang des Syriens, et pratique la politique de turcisation et de déplacement forcé dans les territoires qu’il occupe en Syrie », comme il l’a dit.

Le ministre syrien des Affaires étrangères a également accusé Ankara de pratiquer un “châtiment collectif” contre le peuple du gouverneur de Hasaka, qui a rejeté ce qu’il a qualifié d ‘”occupation turque”, en leur coupant l’eau, la qualifiant de “crime de guerre”.

M.Muallem a souligné qu’Ankara n’avait pas respecté les résultats de la réunion d’Astana et les accords de Sotchi sur Idlib, et a évoqué le transfert de combattants syriens par la Turquie en Libye et une attaque contre la souveraineté de l’Irak et le trafic des souffrances des réfugiés pour faire chanter les pays européens et tenter de voler les ressources énergétiques de la Méditerranée», comme il l’a dit.

Walid Muallem a ajouté: “La présence illégale continue des forces américaines et turques sur le territoire syrienest une occupation avec toutes les dimensions juridiques que cela implique”, comme il l’a dit.

Dans un contexte connexe, le ministre syrien des Affaires étrangères a affirmé que son gouvernement se tenait aux côtés de l’Iran face à la politique américaine, et a déclaré à ce sujet: Mon pays réaffirme son soutien à la position de la République islamique d’Iran face à la politique américaine visant à saper l’accord nucléaire et à déstabiliser la région et confirme que cette politique montre l’étendue de le mépris de l’administration américaine pour le droit international et son non-respect de ses obligations au titre des accords internationaux », a-t-il déclaré.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page