L’armée israélienne annonce de bombardements contre des positions du Hamas

L’armée israélienne a annoncé de nouveaux bombardements contre des positions du Hamas dans la bande de Gaza, en représailles à des lancers de ballons incendiaires depuis l’enclave palestinienne vers Israël dans un scénario laissant craindre une nouvelle escalade.

Pour tenter de dissuader ces tirs, les autorités israéliennes, qui imposent depuis plus d’une décennie un blocus à ce territoire palestinien, ont ces dernières heures successivement réduit de 15 à 8 miles nautiques la zone de pêche en Méditerranée pour les Gazaouis, mené des frappes aériennes et stoppé les livraisons de carburant à l’enclave.

Dans un premier temps, le carburant et l’aide humanitaire essentielle avaient fait l’objet d’une exception, mais jeudi matin, le ministère de la Défense israélien a annoncé “arrêter l’import de carburant dans la bande de Gaza” en raison de “l’envoi continu de ballons incendiaires” depuis l’enclave.

Mercredi soir, l’Etat hébreu qui maintient un blocus sur Gaza depuis plus d’une décennie, a aussi annoncé une réduction “immédiate” de la zone de pêche en Méditerranée pour les Gazaouis, de quinze à huit milles nautiques, avant d’annoncer de nouvelles frappes tôt jeudi matin.

Malgré une trêve l’an dernier, favorisée par l’ONU, l’Égypte et le Qatar, le Hamas et Israël, qui se sont déjà livré trois guerres (2008, 2012, 2014) s’affrontent sporadiquement avec des tirs de roquettes, d’obus de mortier ou de ballons incendiaires depuis Gaza et des frappes de représailles de l’armée israélienne.

Selon des analystes palestiniens, les tirs depuis Gaza visent souvent à faire pression sur l’État hébreu pour qu’il donne son feu vert à l’entrée de l’aide financière du Qatar dans l’enclave, prévue dans l’accord de trêve.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer