France: Le risque aujourd’hui, c’est la disparition du Liban

La France a réitéré jeudi son appel à la formation rapide d’un gouvernement et à l’adoption de réformes “d’urgence” au Liban, prévenant que ce pays courait, sinon, le risque de disparaître.
“Le risque aujourd’hui, c’est la disparition du Liban, Donc, il faut que ces mesures soient prises”, a martelé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

“Il faut que se reconstitue un gouvernement, il faut qu’ils le fassent vite parce qu’il y a urgence, à la fois l’urgence humanitaire et sanitaire (…) et puis l’urgence politique si l’on veut que ce pays tienne”, a insisté le ministre français des Affaires étrangères.

“Ce pays est au bord du gouffre. Il y a la moitié de la population qui vit au-dessous du seuil de pauvreté, il y a une jeunesse désemparée, il y a une situation du chômage qui est épouvantable, une inflation qui est ahurissante”, a-t-il énuméré.

Une feuille de route résumant les souhaits du président Macron pour l’avenir du Liban, que l’Élysée dément avoir distribuée, circulait dans les milieux politiques à Beyrouth à une semaine de la visite du président français.

Ce document de deux pages, qui aurait été transmis par l’ambassadeur de France à Beyrouth selon une source politique libanaise, évoque notamment un audit de la banque centrale, la nomination d’un gouvernement provisoire en mesure de mettre en œuvre en urgence des réformes et des élections législatives anticipées dans un délai d’un an.

Emmanuel Macron est attendu le 1er septembre à Beyrouth. Selon une source diplomatique, il cherche à convaincre les autorités libanaises de former un gouvernement d’experts à même de réformer et de restaurer la confiance de ses concitoyens comme celle des donateurs, près d’un moins après à l’explosion qui a dévasté le port de la capitale et une partie de la ville.

Le site d’information Arab News, rapportait que le gouverneur de la banque centrale libanaise, Riad Salamé, a déclaré soutenir la proposition d’Emmanuel Macron de dépêcher à Beyrouth des experts de la Banque de France pour auditer la Banque du Liban.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer