Afghanistan: 13 morts dans une attaque des talibans

 

Treize miliciens locaux pro-gouvernement ont été tués lors d’une attaque nocturne de militants talibans dans la province occidentale de Badghis jeudi soir, a annoncé vendredi un responsable local.
“Treize membres d’une milice tribale pro-gouvernement sont morts en martyrs des suites d’une attaque de militants talibans contre un poste de contrôle le long d’une route de Laman, une localité en banlieue ouest de la capitale de la province, Qala-e-Naw”, a indiqué à Xinhua Najmuddin Burhani, porte-parole du gouvernement provincial.
Un membre du groupe a été capturé par les militants lors de l’attaque qui s’est produite au milieu de la nuit de jeudi, a précisé le responsable.
Le groupe pro-gouvernement, qui a reçu le soutien d’agences de sécurité afghanes, assure la sécurité et protège les villages et districts reculés du pays, où l’armée et la police ont une présence limitée.

Une enquête est en cours et les forces de sécurité essaient de localiser et de secourir l’homme capturé, a ajouté le porte-parole.
Des rapports officieux ont indiqué que l’attaque avait été facilitée par des infiltrés talibans et que la fusillade était la dernière d’une série d’attaques de l’intérieur où des membres des forces de sécurité ou pro-gouvernementales retournent leurs armes contre leurs collègues.
Cette province est depuis de longues années la scène de lourds affrontements entre les forces de sécurité et les militants.
En date de vendredi midi, le groupe militant taliban n’a pas réagi à cette information.
Les talibans ont rejeté jeudi soir l’offre de cessez-le-feu du président Ashraf Ghani à l’occasion du ramadan, qui a démarré vendredi en Afghanistan, pays en guerre depuis 40 ans.

Le président Ghani, dans un message aux talibans à l’occasion du ramadan, les a appelés à accepter son appel à “la trêve et à la paix et à renoncer à la violence afin de respecter” le mois saint musulman, alors que le Covid-19 “se propage dans tout le pays”. Le chef de l’État, qui multiplie depuis des années les requêtes du genre, était parvenu à un arrêt des combats de trois jours en juin 2018 à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, fête musulmane marquant la fin du ramadan. De surprenantes scènes de fraternisation entre combattants talibans et membres des forces de sécurité afghanes étaient alors survenues, les deux camps s’étreignant et se prenant en photo. Les talibans ont également respecté une trêve partielle de neuf jours du 22 février au 2 mars à l’occasion de la signature de l’accord de Doha avec les Américains.

par: Arab Observer

 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page