Les talibans suspendent leurs pourparlers stériles avec le gouvernement afghan

Les talibans ont annoncé qu’ils cesseraient leur participation à des pourparlers ” stériles ” avec le gouvernement afghan au sujet de l’échange de prisonniers, qui a été un élément clé de son accord avec les États-Unis.
Dans un tweet lundi soir, le porte-parole politique taliban Suhail Shaheen a accusé l’administration du président Ashraf Ghani d’avoir retardé la libération des prisonniers “sous un prétexte ou un autre”, a-t-il dit, “donc, notre équipe technique ne participera pas à des réunions stériles avec les parties concernées, à partir de Demain.

Metin Bek, membre de l’équipe de négociation du gouvernement, a déclaré que la libération des prisonniers avait été retardée parce que les talibans exigeaient la libération de 15 « hauts dirigeants ».
« Nous ne pouvons pas libérer les assassins de notre peuple », a déclaré Bek aux journalistes lundi, ajoutant : « Nous ne voulons pas qu’ils retournent sur le champ de bataille et prennent le contrôle de tout un État. »
Il a également confirmé que le gouvernement était prêt à libérer jusqu’à 400 prisonniers talibans non-leaders en signe de bonne volonté en échange d’une réduction “substantielle” de la violence, mais les talibans ont rejeté l’offre.
Les deux parties tiennent des pourparlers à Kaboul depuis la semaine dernière, cherchant à finaliser l’échange de prisonniers, qui devait avoir lieu le 10 mars.
Washington a également signé un accord avec les talibans fin février, à Doha, qui garantissait la libération mutuelle des prisonniers.
Dans l’accord, Washington s’est engagé à retirer ses troupes et ses troupes internationales d’Afghanistan d’ici juillet de l’année prochaine, à condition que les talibans entament des pourparlers avec Kaboul et donnent d’autres garanties.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page