Aguila Saleh: Nous ne demandons ni ne recevons d’ordres de la Turquie

Aguila Saleh, le président du Parlement libyen basé à l’Est, a nié avoir envoyé un envoyé spécial dans la capitale turque, Ankara, pour s’entretenir avec des responsables turcs.

Saleh a poursuivi en disant: “Nous travaillons pour la sécurité et la stabilité de la Libye, et nous n’avons rien à cacher, et les gens participent et suivent nos etapes.”

Saleh a également nié ce que Bakir Atagan, un membre du parti au pouvoir en Turquie a dit, selon lequel il avait envoyé un envoyé personnel à Ankara pour «mendier et prendre les ordres».

Dans une interview accordée à la chaîne satellite Al-Hadath, Aguila Saleh a déclaré: «Nous ne demandons ni ne recevons d’ordres de la Turquie ou d’autres. Nous travaillons pour la sécurité et la stabilité de la Libye et nous n’avons rien à cacher.

«L’intérêt du peuple libyen est avant tout, et la sécurité et la stabilité de la Libye sont notre objectif», a-t-il ajouté.
Saleh a conclu sa déclaration en disant: «Nous n’hésiterons pas à communiquer avec les pays actifs dans le dossier de crise libyen pour assurer la sécurité et la stabilité en Libye, mais pas au détriment des intérêts des Libyens.»

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu, dans sa réponse aux questions de la presse mercredi, a clairement indiqué que la communication avec l’Égypte au niveau de leurs ministères du renseignement se poursuivait. Il a déclaré que cela visait à renforcer les relations bilatérales et que le dialogue était conforme au principe de non-conflit dans les forums internationaux.

Çavuşoğlu n’a pas révélé le nom de l’envoyé qui s’est rendu en Turquie, , mais il a également déclaré que l’envoyé avait proposé d’établir des relations entre Saleh et les Turcs à condition qu’ils soutiennent Saleh dans sa tentative de diriger le nouveau Conseil présidentiel.

Cela vient en conjonction avec l’annonce par le ministre de l’Intérieur Fathi Bashagha d’une opération militaire en préparation pour cibler les passeurs et les groupes armés extrémistes dans l’ouest de la Libye, avec le soutien de la Turquie, a-t-il dit.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page