Benjamin Netanyahu renonçait à former un gouvernement

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé lundi qu’il renonçait à former un nouveau gouvernement en raison de son incapacité à dégager une majorité au sein du Parlement. C’est son rival, Benny Gantz, qui hérite de cette mission.

“J’ai annoncé au chef de l’État que je renonçais à former un gouvernement.” Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé lundi 21 octobre sur les réseaux sociaux qu’il jetait l’éponge, reconnaissant la difficulté à composer une coalition gouvernementale après les législatives du 17 septembre, dont les résultats étaient très serrés.
Pour expliquer sa décision, Benjamin Netanyahu, qui dirige le parti de droite du Likoud, s’est exprimé dans une vidéo mise en ligne sur son compte Facebook en s’adressant aux “citoyens israéliens”. Il a avoué son incapacité à dégager une majorité au sein du Parlement issu des dernières élections.

“Ces dernières semaines, j’ai effectué tous les efforts pour amener Benny Gantz à la table des négociations, tous les efforts pour former un large gouvernement national, tous les efforts pour éviter de nouvelles élections”, a déclaré Benjamin Netanyahu, qui a eu 70 ans ce lundi.

Dans la foulée, le président israélien, Reuven Rivlin, a annoncé qu’il chargeait le rival centriste de Benjamin Netanyahu et ex-chef d’état-major Benny Gantz de former un gouvernement.
Toutes les factions de la Knesset – le Parlement israélien – vont être informées que “le président a l’intention de transférer le mandat pour former le gouvernement, dès que possible, au président de Bleu-blanc, le député Benny Gantz”, peut-on lire dans un communiqué des services de Reuven Rivlin, précisant que ce transfert aurait lieu jeudi.
Benny Gantz disposera alors de 28 jours pour former un gouvernement. S’il échoue, de nouvelles élections seront très certainement organisées, les troisièmes depuis avril. Dans un communiqué, son parti s’est dit “déterminé à former un gouvernement d’unité libéral”.

Si Benny Gantz ne parvient pas lui non plus à former une coalition, de nouvelles élections, les troisièmes depuis avril, devraient être organisées.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page