La fusillade vise un candidat à la liste de “l’avenir” en Cisjordanie

Après des menaces de mort lancées par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et un certain nombre de responsables officiels, des hommes armés ont ouvert le feu lundi à l’aube d’un candidat à la liste de “l’avenir” (Al-Mustaqbal) du courant de réforme démocratique du Fatah, dans le gouvernorat d’Hébron en Cisjordanie occupée.

Des sources privées ont rapporté que des hommes armés ont tiré sur la maison de l’avocat Hatem Chahine, candidat à la liste de “l’avenir” , dans la ville d’Hébron, sans être blessé.

Cela fait suite à une série d’actions de menace lancées par un certain nombre de responsables du mouvement Fatah dirigé par le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, contre quiconque qui pense à se présenter en dehors de la liste officielle du mouvement.

L’écrivain et analyste politique palestinien, Mohammed Abumhadi, a estimé que la fusillade contre un candidat aux élections législatives s’inscrit dans le contexte de l’intimidation politique menée par le Président de l’Autorité palestinienne et ses services de sécurité, et elle est intervenue après que le mouvement Fatah d’Abbas n’a pas réussi à empêcher les listes d’opposition de se présenter aux élections, en soumettant des dizaines d’appels au Comité central des élections.

Abumhadi a souligné que l’imposition d’une atmosphère de violence et d’intimidation nuit à l’essence et à l’intégrité du processus électoral et nécessite une position nationale qui répond à ces tentatives des groupes d’intérêt qui contrôlent le système politique palestinien.

Abumhadi a ajouté que le fait de tirer sur des candidats ou leurs maisons et les menaces publiques proférées par certains dirigeants palestiniens officiels est un acte dangereux, dont la responsabilité incombe au chef de l’Autorité et à ses agences de sécurité qui sont chargés d’imposer la sécurité et de protéger la vie des gens.

À son tour, le Dr Ashraf Dahlan, commissaire de la liste de l’avenir pour les élections législatives, a condamné le crime de fusillade contre la maison et la voiture de M. Hatem Chahine, candidat n ° 13 sur la liste de l’avenir pour les élections législatives, qui a eu lieu à l’aube aujourd’hui, lundi 4/12/2021.

Dans une déclaration, Dahlan a appelé le procureur général et les services de sécurité des gouvernorats du nord à ouvrir rapidement une enquête pénale sur ce crime, qui visait la vie du candidat Hatem Chahine et de sa famille, et à œuvrer pour accélérer l’arrestation des auteurs et découvrir les véritables raisons de ce ciblage.

Il a déclaré que ce type de comportement reflétait la tentative de certaines parties d’intimider les candidats, d’entraver le chemin du processus démocratique et de résoudre la bataille électorale par la force des armes.

Dahlan a appelé la branche exécutive à protéger le processus électoral et à donner à tout le peuple palestinien la possibilité d’exercer son droit de choisir ses représentants sans pression ni intimidation.

Un membre du conseil révolutionnaire du mouvement, et son porte-parole, Abdul Fattah Hamayel avait révélé que le président de l’Autorité, Mahmoud Abbas, avait menacé lors du reunion du conseil révolutionnaire du mouvement, qui s’est tenu le 26 janvier 2021, de tirer et tuer tous ceux qui se sont representés en dehors de la liste du Fatah.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page