Dahlan: Mahmoud Abbas a échoué politiquement et consacré la division

Le chef du le courant de réforme démocratique du Fatah et membre du Conseil législatif palestinien, Mohammed Dahlan, a lancé une attaque contre le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, l’accusant d’avoir échoué politiquement d’avoir réalisé tout ce qu’il avait promis. Pendant son règne, la division et la désintégration se sont perpétuées dans l’intérieur palestinien, et les conditions de vie des citoyens ont atteint un état misérable.

Le président palestinien Mahmoud Abbas veut faire taire ses détracteurs pour rester au pouvoir, a accusé mercredi son rival Mohammed Dahlan, assurant sa détermination à représenter une nouvelle voie sans confirmer sa candidature à la présidentielle.

Un membre du Conseil législatif palestinien, Mohammed Dahlan, a affirmé que les prochaines élections législatives et présidentielles en Palestine remodeleraient l’autorité et que le courant de réforme démocratique qu’il dirigeait en serait le point de départ et que la liste de courant aura un grand rôle dans les élections.

Les Palestiniens sont appelés à voter le 22 mai pour des législatives et le 31 juillet pour une présidentielle, les premiers scrutins en 15 ans.

Mais “Abbas ne sera pas le seul candidat présidentiel aux élections”, a affirmé M. Dahlan lors d’un rare entretien à la chaîne saoudienne Al-Arabiya, sans annoncer sa candidature, déterminé toutefois à présenter sa propre liste aux législatives.

“Tout ce qui préoccupe Abbas c’est de rester au pouvoir, de tourmenter ses opposants et de faire taire toute voix contraire”, a-t-il poursuivi, citant l’exemple de Nasser al-Qudwa, ancien chef de la diplomatie palestinienne, qui a été exclu la semaine dernière du Fatah après avoir notamment critiqué le leadership palestinien.

“Personne ne m’arrêtera, même si c’est quelqu’un d’important”, a assuré M. Dahlan, sans annoncer sa candidature à la présidentielle du 31 juillet qui sera déterminée “en temps voulu dans le cadre de son mouvement”, mais affirmant vouloir mettre fin aux divisions pour travailler à un “projet national pour le futur”. “Je n’ai pas arrêté de travailler au service des Palestiniens”, a-t-il indiqué.

En ce qui concerne ses relations avec le Hamas, Dahlan a déclaré que le Hamas et le Jihad islamique faisaient partie du peuple palestinien, et cela ne peut être nié, et la Fondation de solidarité a été créée, qui a payé pour des personnes tuées à Gaza, que ce soit du Fatah ou du Hamas, et c’est ce qui a aidé à dépasser la page, et pour la relation avec le Hamas il a déclaré, actuellement, nous ne sommes pas des alliés du Hamas, mais au moins je dis que nous ne sommes pas en conflit avec eux.

Dahlan a appelé à une transition d’un état de faiblesse dû à la division à un programme national pour l’avenir, et a déclaré que la réforme commence par l’obtention d’une majorité au parlement afin que mettre fin aux souffrances quotidiennes du citoyen palestinien devienne la responsabilité du gouvernement, parce que les Palestiniens sont un peuple productif et créatif et que leurs problèmes ne doivent pas être résolus avec l’aide.

En ajoutant qu’un remède les problèmes internes et la division permettent au peuple palestinien de construire un front fort qui peut offrir des solutions, construire des alliances et engager des négociations de paix d’une manière qui réponde aux aspirations et aux aspirations du peuple palestinien, et nous devons bien comprendre que si nous ne changeons pas notre réalité palestinienne divisée, nous n’obtiendrons pas nos droits nationaux.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page