fbpx

De nouvelles roquettes ont visé la base de Basmaya en Irak

De nouvelles roquettes se sont abattues ce mardi 17 mars sur une base abritant des «troupes étrangères» en Irak, selon l’armée irakienne. Il s’agît de la troisième attaque de ce type en moins d’une semaine.
De nouvelles roquettes se sont abattues le 17 mars au matin sur une base abritant des troupes étrangères près de Bagdad, a indiqué l’armée irakienne.

Plusieurs roquettes ont visé la base de Basmaya, à une soixantaine de kilomètres au sud de Bagdad, où se trouve notamment une part du contingent espagnol de l’Otan et de la coalition internationale antiterroristes.
La base abrite également des troupes américaines, britanniques, canadiennes et australiennes qui entraînent notamment les soldats irakiens au tir et au maniement des chars de combat.
Depuis fin octobre, 24 attaques à la roquette ont visé les troupes étrangères déployées en Irak. Aucune attaque à la roquette n’a jamais été revendiquée mais Washington accuse les brigades du Hezbollah.

Jeudi 12 mars, pour la première fois, les brigades du Hezbollah avaient salué, sans les revendiquer, les tirs de 18 roquettes la veille ayant tué deux soldats américains et une soldate britannique. Elles avaient une nouvelle fois dénoncé «les forces d’occupation américaines».
Dans la nuit de jeudi à vendredi, des frappes américaines de représailles ont eu lieu, visant selon Washington des bases des brigades du Hezbollah. Elles ont tué six Irakiens, dont cinq policiers et soldats et un civil, d’après l’armée irakienne.
Ce cycle de violences fait de nouveau planer le spectre d’une escalade en Irak

par: Arab Observer

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer