fbpx

Des frappes aériennes américaines sur les sites du Hezbollah irakien

Les États-Unis ont porté des frappes de précision contre cinq dépôts d’armes du groupe chiite Kataeb Hezbollah en Irak en représailles à une attaque contre la base d’Al-Taji, laquelle abrite des militaires de la coalition internationale, selon le Pentagone.
Les États-Unis ont répondu à l’attaque de roquettes menée contre la base d’Al-Taji en Irak, qui a fait trois morts et 12 blessés dans les rangs de la coalition internationale, en frappant cinq dépôts d’armes du groupe armé chiite irakien Kataeb Hezbollah, a annoncé le Pentagone.

«Plus tôt dans la soirée du jeudi 12 mars, , les États-Unis ont mené des frappes de précision défensives contre les sites des Kataeb Hezbollah en Irak. Les frappes ont ciblé cinq dépôts d’armes», a déclaré le département américain de la Défense dans un communiqué.
Selon le Pentagone, des armes utilisées lors des attaques y étaient stockées.

«Les États-Unis ne toléreront pas les attaques contre notre peuple, nos intérêts ou nos alliés. Comme nous l’avons montré ces derniers mois, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour défendre nos militaires en Irak et dans la région», a commenté le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper.
Mercredi 11 mars, plus de 15 roquettes ont frappé la base d’Al-Taji, laquelle abrite les forces de la coalition anti-Daech conduite par les États-Unis. Trois militaires ont été tués et 12 autres blessés. Le porte-parole du Commandement unifié des forces armées irakiennes Tahsin al-Khafaji a signalé à Sputnik que des militaires irakiens avaient été également blessés.

 

par: Arab Observer

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer