Emmanuel Macron effectue sa première visite en Irak

Le président français Emmanuel Macron effectue mercredi sa première visite en Irak, avec l’intention d’aider ce pays à affirmer “sa souveraineté” à l’écart des vives tensions entre ses deux alliés, Washington et Téhéran.

C’est une visite de quelques heures que le président français Emmanuel Macron effectue en Irak, où il a été reçu par les principaux responsables du pays. Il est le premier chef d’État étranger à se rendre en Irak depuis la nomination en mai d’un nouveau Premier ministre, Moustafa al-Kazimi.

Pour des raisons de sécurité, la présidence française n’a confirmé qu’à la dernière minute cette visite, qui avait été annoncée par des responsables et des médias irakiens. En l’officialisant lundi soir à Beyrouth, Emmanuel Macron a précisé qu’il lancerait à Bagdad, “en lien avec les Nations unies, une initiative pour accompagner une démarche de souveraineté”.

Peu de temps après son arrivée, il a donné une conférence de presse commune avec le président irakien Barham Saleh au cours de laquelle il a renouvelé son soutien à l’exécutif en place.

À Bagdad, Emmanuel Macron devrait s’entretenir avec le Premier ministre Kazimi mais aussi avec le président Barham Saleh, avant un déjeuner partagé avec d’autres responsables.

Son message devrait faire écho à celui de son chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian, qui a souligné, lors d’une visite en juillet, la nécessité pour l’Irak de “se dissocier des tensions de son voisinage”.

Ce “combat pour la souveraineté de l’Irak est essentiel” pour permettre à “ce peuple et ce pays qui ont tant souffert” de “ne pas céder à la fatalité qui serait la domination par les puissances régionales et par le terrorisme islamiste”, avait-il expliqué vendredi à Paris.

“Il y a des dirigeants et un peuple qui sont conscients de cela et qui veulent prendre leur destin en main. Le rôle de la France est de les y aider”, a-t-il ajouté.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page