Des hélicoptères israéliens frappent des positions de l’armée syrienne

Des hélicoptères israéliens ont réalisé des frappes sur des positions des forces syriennes près de Quneitra, a annoncé l’armée syrienne. Tsahal a assumé les frappes sur des cibles en Syrie, précisant qu’il s’agissait d’une riposte à l’incident à la frontière.

Des hélicoptères israéliens ont lancé des rafales de roquettes sur certaines de nos positions (…) vers Quneitra», a indiqué Sana citant une source militaire, qui a fait état uniquement de «dégâts matériels». L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a également fait état de «raids israéliens» sur la province de Quneitra, sans être en mesure de préciser si les frappes ont tué des soldats syriens ou des combattants alliés.

«À 22h40, heure locale, les hélicoptères d’Israël hostile ont tiré des roquettes sur des positions avancées. Les frappes ont fait des pertes matérielles», annonce l’armée syrienne.

Les jets de combat, des hélicoptères d’attaques et des avions des forces armées israéliennes ont frappé des cibles militaires dans le sud de la Syrie qui appartiennent aux forces armées syriennes», a annoncé dans un communiqué l’armée israélienne.

Pour sa part, l’armée israélienne a déclaré avoir visé des cibles militaires en Syrie dans le sud du pays en réponse à une tentative qui avait eu lieu la veille d’un groupe d’individus de poser des explosifs sur des barrières à la frontière avec la Syrie, sur le plateau du Golan.

Auparavant, Tsahal avait fait savoir qu’après s’être aperçue d’une «activité nocturne irrégulière» à la frontière avec la Syrie, quatre combattants tentant d’y poser un engin artisanal avaient été éliminés par l’armée.

Les frappes imputées à Israël ou revendiquées par l’armée israélienne visent régulièrement en Syrie des positions où sont stationnées des forces iraniennes ou des combattants du Hezbollah, faisant parfois des morts. Déclenché par la répression de manifestations pro-démocratie, le conflit en Syrie s’est complexifié avec l’intervention de plusieurs acteurs étrangers. Il a fait plus de 380.000 morts.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer