Des milliers de Libanais ont manifesté contre la classe politique

Des milliers de Libanais ont manifesté leur colère dans la capitale pour contester les autorités, qu’ils estiment responsables des gigantesques explosions au port qui ont fait plus de 158 morts et 6 000 blessés mardi dernier.. Ils protestent contre la classe politique libanaise, jugée incompétente et corrompue.

Des milliers de protestataires, dont certains brandissaient des nœuds coulants, se sont rassemblés dans le centre ville pour exprimer leur rejet des dirigeants auxquels ils demandent des comptes après l’explosion de mardi qui a rasé le port de Beyrouth.

Des manifestants ont pris d’assaut des ministères samedi à Beyrouth, la colère des Libanais contre la classe politique ayant atteint son paroxysme quatre jours après la gigantesque explosion qui a fait des centaines de milliers de sans-abri.

A proximité de la place des Martyrs, épicentre traditionnel des manifestations dans la capitale, des heurts ont opposé les forces de sécurité, qui ont tiré des gaz lacrymogènes, à de jeunes protestataires ripostant avec des pierres.

“Un membre des Forces de sécurité intérieure est décédé (…) en aidant des personnes coincées dans l’hôtel Le Gray”, a précisé cette source, ajoutant sans autre détail qu’il avait ”été agressé par un certain nombre d’émeutiers qui ont entraîné sa chute et sa mort”.

Un groupe de manifestants s’en est également pris auparavant au Parlement, jusqu’à tenter d’y pénétrer, rapporte l’agence Reuters. Ils ont été séparés par la police, qui a tiré des gaz lacrymogènes.

Un peu avant 21 heures, heure locale, des manifestants en fureur ont également pris d’assaut le quartier général de l’Association des banques dans le centre de Beyrouth. Ils y ont mis le feu au rez-de-chaussée avant d’être délogés par l’armée. « À bas le règne des banques ! », criaient les protestataires. Ce siège cristallise la colère des Libanais depuis que les banques imposent des restrictions monstres sur les retraits et les transferts des déposants. D’autres ministères ont également été investis, à l’instar de celui de l’Économie.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer