Nouvelle manifestation en Israël contre Netanyahu et le confinement

Nouvelle manifestation en Israël, contre Benjamin Netanyahu et sa gestion économique et sanitaire de la pandémie mais aussi pour dénoncer la “corruption” et appeler à un “changement”.

En Israël les manifestants pourtant soumis au confinement ont encore dénoncé comme chaque semaine la gestion de la crise, et la restriction des déplacements votée mercredi.

Le Parlement israélien a approuvé mercredi une loi restreignant les rassemblements lors du confinement, interdisant notamment les déplacements à plus d’un kilomètre, mais des applications sont apparues sur les réseaux sociaux pour fournir aux internautes la localisation de la manifestation la plus proche de chez eux.

La loi approuvée de mercredi , vise selon ses détracteurs à faire taire les manifestations contre le Premier ministre.

La police a interpellé, dimanche matin à Tel Aviv, une trentaine de personnes qui manifestaient contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans le cadre de rassemblements auxquels quelque 100.000 protestataires ont pris part dans tout le pays.

Face à des manifestations hebdomadaires contestant la gestion de la pandémie de coronavirus et demandant le départ de M. Netanyahu, actuellement jugé pour corruption, le gouvernement et le parlement israéliens ont approuvé cette semaine des restrictions controversées sur les manifestations.

Trente-huit manifestants ont été interpellés au total, la plupart dans la métropole, selon les forces de l’ordre. En vertu des nouvelles restrictions sanitaires concernant les rassemblements, les manifestants doivent rester dans un rayon de 1 km autour de leur domicile et ne peuvent se réunir que par groupes de 20 personnes maximum.

Le Premier ministre a justifié ces mesures dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus mais des voix critiques se sont élevées pour dénoncer une décision anti-démocratique. Elles accusent le Premier ministre, au pouvoir sans discontinuer depuis 2009, de vouloir museler les manifestants. Depuis juin, des dizaines de milliers de personnes se rassemblent chaque samedi soir dans tout le pays et en particulier devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem. Interdits de déplacement, les protestataires mènent désormais leur action dans les centres-villes d’Israël.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page