Erdogan veut ouvrir une nouvelle page avec l’Union européenne

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a assuré vendredi à la chancelière allemande Angela Merkel vouloir ouvrir une “nouvelle page” avec l’Union européenne, a-t-on appris de source officielle.

Erdogan a ajouté qu’Il y a une nouvelle fenêtre d’opportunité pour renforcer les relations Turquie-UE, mais certains pays essaient de créer une crise pour perturber cet “agenda positif”, sans citer le nom des pays en question.

Au cours d’une vidéoconférence avec Mme Merkel, “le président Erdogan a déclaré que la Turquie veut ouvrir une nouvelle page dans ses relations avec l’UE, et a remercié la chancelière pour ses contributions constructives et ses efforts en faveur des relations Turquie-UE”, indique un communiqué de la présidence turque.

Erdogan a affirmé que le rôle de la Turquie est “constructif”, il a accusé la Grèce de refuser de négocier. Les relations sont particulièrement difficiles depuis des mois avec la Grèce et Chypre, au premier rang, même avec la France qui les soutient, en Méditerranée orientale.

Les dirigeants européens, réunis en sommet la semaine dernière à Bruxelles, ont décidé d’imposer des sanctions ciblées contre Ankara pour ses “actions unilatérales et ses provocations” en Méditerranée orientale, riches en ressources gazières et où la Turquie conteste le tracé des frontières maritimes en menant des travaux d’exploration.

Erdogan a aussi appelé à une révision de l’accord conclu en 2016 entre l’UE et la Turquie sur les migrants, révision qui serait la “clé d’un agenda positif avec l’Europe”.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page