Une crise entre la Fédération tunisienne de football et un député proche de la Fraternité

Une crise majeure a explosé dans les milieux sportif, judiciaire et politique tunisiens, en raison de divergences entre le président de la Fédération tunisienne de football, Wadii Jary et le député au parlement, Yassine Ayari , de manière inédite, sur fond d’accusations de corruption, de faute financière et administrative et d’abus d’influence du vice-président de la fédération le week-end dernier.

Le différend a éclaté après que Yassine Ayari, député du bloc “Espoir et Travail” au parlement, a exigé que le ministre des Sports révoque le président de la fédération en raison de soupçons de corruption à son égard.

Le député indépendant, Yassine Ayari a indiqué via son compte Facebook, qu’il a envoyé une correspondance au ministère des Sports, de la Jeunesse et de l’Intégration professionnelle à appliquer l’article 21 de la loi 11 de 1995 et à écarter Wadii Jary de la Fédération tunisienne de football.

Yassine Ayari a affirmé ,dans la correspondance, que la FTF n’a pas respecté le protocole sanitaire défini par le ministère de la Santé, ce qui a mis la vie des joueurs, des responsables, des arbitres et des supporters en danger.

Le député a souligné que l’article 21 de la loi 11 de 1995 donne à l’autorité de tutelle la possibilité de limoger un ou plusieurs membres fédéraux, en cas de manquement ou de mauvaise gestion. Si 50% des membres fédéraux sont limogés, le ministère peut désigner un bureau fédéral provisoire, en attendant la tenue d’une assemblée générale dans un délai ne dépassant pas les trois mois.
Yassine a également annoncé qu’une copie de la correspondance a été envoyée à la fédération internationale de football (FIFA).

Wajih Jary, frère du président de la fédération tunisienne de football, Wadii Jary, a annoncé via son compte Facebook qu’il a décidé, avec son deuxième frère, de porter plainte à l’encontre du député indépendant Yassine Ayari pour diffamation et fausses allégations.
Il a également appelé ledit député à ne pas se cacher derrière l’immunité parlementaire.

Selon un rapport réalisé par le ministère des finances, ces médicaments ont disparu. La FTF a indiqué qu’ils ont été détruits mais il n’y aucun procès-verbal prouvant cette version.

Yassine Ayari a souligné que Wadii Jary est soupçonné d’avoir détourné ces médicaments à une société dirigée conjointement par Wajih Jary et son associé.

La Fédération de football a décidé de renvoyer l’affaire devant la justice pour répondre à ce qu’elle considérait comme des allégations non valides, selon un communiqué publié dimanche soir, dans lequel elle affirmait avoir intenté une action en justice par l’université et son président contre le représentant Yassin al-Ayari pour plusieurs crimes qu’il a commis contre eux avec sa demande d’abandon automatique de l’immunité parlementaire.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page