Front Polisario: la communauté internationale ne reconnaît aucune souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental

Le Front Polisario, mouvement indépendantiste sahraoui, a dénoncé avec force, la décision du président Donald Trump de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

Le ministère sahraoui des Affaires étrangères a affirmé que la communauté internationale ne reconnaît aucune souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et que les avis juridiques de l’Union africaine et des Nations unies ont également confirmé que le Sahara occidental reste la propriété exclusive du peuple sahraoui.

Le Polisario relèv dans un communiqué que la décision de Trump ne change rien à la nature juridique de la question sahraouie car la communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.

“Et il a poursuit qu’elle constitue une violation flagrante de la charte des Nations unies (…) et des textes fondateurs de l’Union africaine (UA), et freine les efforts de la communauté internationale visant à trouver une solution pacifique au conflit entre la République sahraouie et le royaume du Maroc.

“L’instabilité dans la région est entièrement due au fait que l’occupant marocain poursuit l’occupation illégale de certaines parties du territoire sahraoui, le non-respect de ses frontières internationales, et continue d’inonder la région de drogue”, précise le communiqué.

Par ailleurs, le ministère sahraoui des Affaires étrangères a salué la position de principe de l’Algérie et le respect dont elle jouit sur la scène internationale grâce, conclut le communiqué, à ses positions fermes aux côtés du peuple sahraoui et à son soutien aux luttes des peuples colonisés.

« Les combats se poursuivront jusqu’au retrait total des troupes marocaines d’occupation », a affirmé Mohammad Salem Ould Salek, ministre des Affaires étrangères de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), proclamée en 1976 par le mouvement indépendantiste du Polisario.

La question du statut du Sahara occidental, toujours considéré comme un « territoire non autonome » par l’ONU en l’absence d’un règlement définitif, oppose depuis des décennies le Maroc aux indépendantistes sahraouis. Le Polisario réclame un référendum d’autodétermination prévu par l’ONU, tandis que le Maroc, qui contrôle plus des deux tiers de ce vaste territoire désertique, propose un plan d’autonomie sous sa souveraineté. Les négociations menées par l’ONU et impliquant le Maroc et le Polisario avec l’Algérie et la Mauritanie sont suspendues depuis des mois.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page