Kais Saied souligne le soutien de la Tunisie au processus démocratique en Libye

Le président tunisien Kais Saied s’est rendu mercredi en Libye, une visite inédite d’une seule journée, c’est hautement symbolique et politique, comme l’indique un communiqué de la présidence, elle s’inscrit dans « le soutien de la Tunisie au processus démocratique en Libye ».

Le président Saied a été accueilli à l’aéroport de la capitale Tripoli par le président du Conseil présidentiel, M. Saied s’est entretenu avec le président du Conseil présidentiel Mohamed Manfi, puis avec le Premier ministre Abdul Hamid Dbeibah, qui a prêté serment lundi à la tête d’un gouvernement de transition issu d’un processus onusien.

Selon la présidence tunisienne, les deux parties ont ainsi “convenu de donner un nouvel élan aux échanges commerciaux” avec “un plan d’action” pour renforcer les investissements en “facilitant les procédures de transit” et les “procédures financières” entre les banques centrales des deux pays.

Les deux dirigeants libyens ont salué une “visite historique”. Et, alors que la Libye est un partenaire économique et sécuritaire crucial pour la Tunisie, M. Saied a lui insisté sur sa volonté de faire renaître et développer les accords bilatéraux, et sur l’importance de renforcer les relations dans la santé, les transports et l’éducation

M. Saied a en outre appelé à “intensifier les efforts pour mettre la lumière sur la disparition des journalistes tunisiens Sofiene Chourabi et Nadhir Ktari”, disparus en 2014 dans la région d’Ajdabiya (nord-est).

Le Premier ministre libyen a promis de “faire le nécessaire pour découvrir la vérité” autour de cette disparition qui avait suscité l’émoi la Tunisie voisine.

Kais Saied est accompagné du ministre des Affaires étrangères Othman Jarandi et de quelque conseillers, la visite étant purement politique, selon la présidence tunisienne, alors que les milieux économiques tunisiens réclament de longue date une relance des échanges.

Outre les conséquences économiques, la situation libyenne a eu un impact sécuritaire majeur, d’où l’attention particulière portée par Tunis à la transition libyenne. La plupart des principales attaques terroristes ayant frappé la Tunisie ces dernières années ont été préparées depuis des bases arrière en Libye.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page