La Chambre des Lords a adopté la proposition de loi un report du Brexit

La Chambre des Lords a adopté vendredi la proposition de loi contraignant Boris Johnson à demander un report du Brexit pour éviter une sortie sans accord de l’UE, au grand dam du Premier ministre qui parie sur des élections anticipées pour résoudre la crise politique.

Le texte, qui avait été adopté par les députés, doit désormais recevoir l’accord de la reine Elizabeth II, dès lundi, pour devenir loi. Il vise à repousser de trois mois le Brexit, prévu le 31 octobre, si Boris Johnson ne trouve pas un accord de divorce avec l’Union européenne d’ici le 19 octobre.
Le Premier ministre, qui préférerait “mourir au fond d’un fossé” plutôt que de repousser le Brexit, espère désormais que l’opposition approuve sa demande d’organiser des élections anticipées mi-octobre, afin de se donner une majorité pour sortir de l’UE le 31 octobre – accord ou pas.

Dans cette bataille féroce, Boris Johnson a remporté une victoire sur le plan judiciaire vendredi. La Haute Cour de justice à Londres a décidé de rejeter une demande d’annuler la suspension du Parlement, une décision controversée prise par le chef du gouvernement conservateur.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page