La Chine et la Corée du Nord promettent de renforcer leur coopération

Les dirigeants de la Corée du Nord et de la Chine ont échangé des messages promettant de renforcer la coopération entre leurs deux pays à l’occasion de l’anniversaire du traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle sino-nord coréen, rapporte dimanche l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

À l’occasion du 60e anniversaire de leur traité d’amitié, le président chinois Xi Jinping et le leader nord-coréen Kim Jong-un se sont engagés à faire entrer les relations bilatérales dans une nouvelle phase.

“Malgré la situation internationale, d’une complexité inouïe ces dernières années, la confiance mutuelle et l’amitié entre la RPCD et la Chine se renforce avec chaque jour qui passe”, a déclaré Kim Jong-un dans un message adressé au président chinois Xi Jinping.

Ce dernier a répondu vouloir renforcer la communication avec Kim Jong-un et “faire franchir une nouvelle étape aux relations d’amitié et de coopération entre les deux pays”, rapporte KCNA.

Le 11 juillet 1961, les deux pays signent un traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle, Mao affirmant que les deux alliés ont alors la même proximité que « les lèvres et les dents ». Les relations ont évolué au gré des décennies, marquées notamment par les ambitions de plus en plus fortes de la Corée du Nord dans le domaine de l’armement nucléaire – qu’elle estime nécessaire pour se protéger des États-Unis.

Dans un contexte d’impasse diplomatique sur la dénucléarisation et de dégradation des relations Pékin-Washington, cet échange de messages se veut une démonstration à l’adresse des États-Unis de la qualité des liens entre les deux voisins, selon certains experts. « C’est un mariage de convenance », estime ainsi Park Won-gon, professeur d’études nord-coréennes à l’université Ewha.

Depuis la fin de la guerre de Corée, les deux alliés ont en fait eu de nombreux désaccords, explique-t-il à l’Agence France-Presse, et ils « ne se feront jamais vraiment confiance ». Mais ils ont besoin l’un de l’autre face aux États-Unis. « Plus ils seront proches, plus il sera compliqué de régler le dossier des armes nucléaires nord-coréennes », dit-il.

La Chine est l’allié majeur de la Corée du Nord depuis que les deux pays ont signé le traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle sino-nord coréen en 1961.

Les sanctions internationales imposées à Pyongyang pour ses programme nucléaire et de missiles ont rendu la Corée du Nord d’autant plus dépendante de Pékin, notamment sur la question du commerce.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page