<link rel="stylesheet" id="jazeera-css" href="//www.fontstatic.com/f=jazeera" type="text/css" media="all">

La Procureure de la CPI répond aux campagnes israéliennes en diffamation

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a répondu vendredi à l’opposition exprimée à l’égard de l’enquête de la Cour sur les crimes de guerre présumés contre les Palestiniens, soulignant que “les campagnes de désinformation et de diffamation” ne changent rien aux faits concernant la conduite du tribunal concernant la “Palestine”.
“Mon Bureau exécute son mandat concernant la situation en Palestine avec le plus grand professionnalisme”.

“Fait: mon Bureau exécute son mandat concernant la situation en Palestine avec le plus grand professionnalisme, (la plus grande) indépendance et objectivité en stricte conformité avec le Statut de Rome. Toute insinuation ou affirmation contraire est sans fondement”, a déclaré Bensouda sur le compte Twitter de la CPI.
Début mai, le ministre israélien des Infrastructures nationales, Yuval Steinitz, également Coordonnateur du groupe de travail interministériel en relation avec la Cour pénale internationale (CPI), a affirmé dans un communiqué que “la position de la Procureure était anti-israélienne et influencée par le BDS”.

Un jour plus tôt, la procureure de la Cour pénale internationale avait réitéré sa position selon laquelle la Palestine est un État, dans le sens où elle peut transférer la juridiction pénale sur son territoire à La Haye.
Le point de vue de Fatou Bensouda est publié dans un document de 60 pages. “L”Accusation a soigneusement examiné les observations des participants et reste d’avis que la Cour a compétence sur le territoire palestinien occupé”, écrit-elle.

par: Arab Observer

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Optimized with PageSpeed Ninja