fbpx

La sécurité égyptienne arrête des cellules terroristes liées à la Confrérie en Turquie

Les services de sécurité égyptiens ont pu saisir des cellules terroristes, électroniques et médiatiques qui projetaient de mener des opérations terroristes commandées par les dirigeants des Frères musulmans en Turquie.

Le ministère égyptien de l’Intérieur a annoncé mercredi avoir déjoué un plan dont l’objectif était de déstabiliser le pays avant l’anniversaire du soulèvement du 25 janvier.

“Le plan, élaboré par sept membres des Frères musulmans en Turquie, visait à attirer des jeunes et à les préparer à mener des émeutes et saboter des installations de l’Etat lors des cérémonies du soulèvement de 2011 qui a renversé l’ancien président Hosni Moubarak”, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le ministère a déclaré que le mouvement armé Hasm, qui est affilié à l’organisation, a été chargé de planifier et de se préparer à mener une série d’opérations terroristes ciblant des personnalités importantes, des installations et divers lieux de culte en conjonction avec l’anniversaire du 25 Janvier.

Il a noté qu’un soutien financier avait été fourni pour la préparation, le traitement et la gestion des outils à utiliser dans la mise en œuvre du régime par le développement de plusieurs moyens de contrebande de l’argent de l’étranger et de le transférer aux éléments de l’organisation à l’intérieur par l’intermédiaire de sociétés commerciales utilisées comme façade pour l’activité de l’organisation.

Plusieurs membres du mouvement Hasm, affilié aux Frères musulmans, ont été arrêtés pour avoir répandu des mensonges sur les réseaux sociaux afin de soulever le peuple contre le gouvernement, a ajouté la même source.

Les forces de sécurité ont saisi, lors de raids contre les maisons des membres de cellules terroristes, un drone, 20 armes automatiques, 12 pistolets polyvalents, des lance-roquettes, des engins explosifs et des matériaux utilisés pour fabriquer des bombes et des masques, précise le communiqué.

Les autorités égyptiennes ont renforcé les mesures de sécurité dans les zones publiques du pays avant le 9e anniversaire du soulèvement du 25 janvier, qui commémore également la Journée nationale de la police.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer