La Turquie a capturé 18 personnes des forces du Régime syrien

La Turquie a capturé 18 personnes en Syrie qui ont déclaré être du côté du régime du président syrien Bachar al-Assad, a annoncé mardi le ministère turc de la Défense.

“Dix-huit personnes qui ont affirmé être des éléments du régime ont été capturées vivantes au sud-est de Ras al-Aïn”, une ville frontalière stratégique, pendant des patrouilles de reconnaissance, selon le ministère.

C’est ce qui ressort d’un tweet qu’a partagé le ministère turc de la Défense nationale, mardi.
“Lors des travaux de ratissage, 18 personnes qui déclarent être membres des forces du Régime syrien, ont été capturées dans le sud-est de Raselaïn, lit-on dans le message. La situation est en cours d’examen, en coordination avec les autorités russes.”

La Turquie mène une enquête en coordination avec les autorités russes, a ajouté la même source. La Turquie et la Russie ont passé un accord la semaine dernière selon lequel les combattants kurdes syriens devaient évacuer la zone de la frontière turco-syrienne.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé que son homologue russe Vladimir Poutine lui avait assuré que les combattants kurdes syriens ne seraient pas autorisés à rester en Syrie le long de la frontière turque même s’ils portaient “des uniformes du régime”.

Ankara avait déclenché le 9 octobre une offensive dans le nord-est de la Syrie contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), qu’elle veut chasser de sa frontière syrienne. L’opération s’est interrompue après des accords avec la Russie et les Etats-Unis assurant le retrait des forces kurdes. Un délai de 150 heures pour le retrait des YPG a expiré à 15H00 GMT mardi. Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a déclaré que les forces kurdes s’étaient retirées comme prévu.

Selon Fahrettin Altun, le porte-parole de la présidence turque, des patrouilles conjointes entre soldats turcs et russes vérifieront si les combattants kurdes ont bien évacué la zone. Pour Ankara, les YPG sont un groupe “terroriste” lié au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation qui mène une insurrection armée contre l’État turc depuis 1984.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page