La Turquie est le pays le plus touché au Moyen-Orient par le coronavirus

La Turquie a enregistré une augmentation de 3 783 cas confirmés de coronavirus, le nombre d’infections à coronavirus a atteint 82.329 personnes, ce qui en fait le plus élevé au Moyen-Orient, Officiellement, la Turquie dépasse ainsi son voisin iranien en nombre de cas confirmés pour la première fois.
Selon le ministre turc de la Santé, 121 blessés sont morts au cours de cette période, portant le nombre total de décès dans le pays à 1 890, 1 822 patients se sont rétablis jusqu’à présent et le nombre de tests effectués en 24 heures à 40 520.

Istanbul, entièrement déserte depuis deux semaines, la conséquence d’un couvre feu imposé jusqu’au 3 juin aux habitants d’une trentaine de grandes villes turques.
De sévères restrictions encadrent la Turquie, lourdement frappée par l’épidémie, qui détient pour l’heure le triste record du plus grand nombre de cas de contamination au Moyen-Orient.
Le gouvernement pourtant s’oppose à une fermeture totale de ces villes, qui selon le président Recep Tayyip Erdoğan causerait de graves dommages à l’économie du pays.
Les écoles ont cependant été fermées, les vols suspendus, et les rassemblements interdits à travers le pays.
Et les plus de 65 ans, les malades chroniques et les jeunes de moins de 20 ans font déjà l’objet d’un confinement obligatoire depuis plusieurs semaines.

Par ailleurs, la Turquie a commencé mercredi à libérer des détenus afin d’empêcher une hécatombe dans ses prisons bondées.
La Turquie prévoit, en outre, de rapatrier près de 25.000 de ses citoyens de l’étranger, selon le vice-président, Fuat Oktay. “Une opération de grande envergure” a été lancée pour évacuer les ressortissants turcs dans 59 pays afin qu’ils puissent passer le mois sacré du ramadan chez eux, a écrit M. Oktay sur Twitter. Le ramadan devrait commencer le 24 avril. Ankara a déjà rapatrié 25.000 Turcs, d’après M. Oktay. Jusqu’à présent, un total de 320 ressortissants turcs sont morts à l’étranger à cause du virus, selon l’agence de presse gouvernementale Anadolu.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page